LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Conte d'été, Eric Rohmer

Conte d'été, Eric Rohmer


Canopé éditions, 2012
Description

Rohmer compte parmi les cinéastes qui ont su renouveler le cinéma français. Cinéphile prosélyte, rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, il participe à la création de la Nouvelle Vague. Tout au long de sa filmographie, il conserve une indépendance et une originalité farouches, n’hésitant pas devant des genres décriés ou sous-estimés, le court-métrage, le film dit bavard, ou pire encore, le film de plage..., et il transforme chacun de ses essais. Alors, oui, les personnages parlent beaucoup dans Conte d’été, un film qui se déroule sur les plages de Dinard, mais c’est parce que le cinéaste croit à l’importance des sentiments et à celle du langage pour les explorer et en jouir. Rien de futile là-dedans. Sans doute même une grande subtilité, qui s’allie parfois au paradoxe : il y est question du hasard et du choix, du naturel et de l’artifice, de la variation et de la série, de la règle et du libre arbitre et, toujours, de l’intérêt que le cinéaste porte au féminin. Tant il est vrai que, profondément, Rohmer est animé par le goût de la beauté, par une haute idée du cinéma et par le respect de son spectateur. L’auteur Enseignante, Carole Desbarats a été directrice des études à La fémis, l’École nationale supérieure des métiers de l’image et du son. Elle est actuellement en charge de la diffusion des savoirs à l’École normale supérieure. Depuis longtemps, elle accompagne la réflexion des Enfants de cinéma sur la transmission du cinéma à l’école. On lui doit des essais sur Jean-Luc Godard, Atom Egoyan, Éric Rohmer, les larmes ou la violence au cinéma.
(Présentation de l'éditeur)

Les dernières publications sur Conte d'été, Eric Rohmer
Philosopher avec Rohmer 2/3 : "Conte d’été"
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 19/06/2019
"Conte d’été" sort en 1996. Dans ce film de vacances, Rohmer filme les drames de la vie intérieure en explorant les sentiments de Gaspard, l’alter ego...
Philosopher avec Hitchcock 1/4 : La mort aux trousses
59 min
Les Chemins de la philosophie
LE 26/02/2018
L'art du suspense, ne serait-ce pas de mener le spectateur par le bout du nez?
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......