Programmes

Genèse du populisme : le peuple et les gros


Une poignée de «gros», détenteurs du pouvoir économique et politique, écrasant le bon peuple (tous groupes sociaux confondus, ouvriers, paysans, employés, commerçants, petits patrons) : tel est, depuis la fin du XIXe siècle, l'un des mythes les plus tenaces de l'idéologie française. Mythe d'extrême droite à l'origine, aux relents parfois antisémites, mais aussi bien mythe de gauche, particulièrement endurant.

Retraçant les origines de ce mythe, l'ouvrage en analyse les développements successifs, des années de naissance de la République à nos jours, en passant par la période de l'entre-deux-guerres.

Dans une nouvelle préface, l'auteur montre comment désormais ce mythe oppose avec complaisance un populisme culturel, volontiers nationaliste, aux élites mondialisées.

Cet ouvrage est paru en première édition chez Grasset en 1979 sous le titre Le peuple et les gros.

  • 4e de couverture -
Ecouter le direct
Le direct