LE DIRECT
Inigo : portrait

Inigo : portrait


Gallimard, 2010

Description

« J'ai longtemps détesté Ignace de Loyola, lui trouvant l'air d'un égaré baigné de larmes, nous appelant sans discrétion aux sacrifices qu'une imagination médiévale lui faisait concevoir. Je n'aimais ni sa phrase, ni ses deux étendards, ni son passé de soldat ni son avenir de général du pape, ni son visage au front étroit et fuyant.

Son militarisme m’écœurait, tout comme ses règles et ses disciplines et les mille arguties de sa correspondance. Je ne voyais pas comment le même homme qui avait voulu, selon la tradition orientale, devenir " fou pour le Christ ", et méprisé, pouvait dans ses lettres peser à ce point le pour et le contre et composer avec les puissants. »

En un portrait bref et acéré, François Sureau fait céder l'image trop lisse d'un homme auquel les livres pieux sont impuissants à rendre justice.

-4e de couverture-

Les dernières publications sur François Sureau

Descente estivale de la Seine : kilomètre 250, naissance du commissaire Maigret (Samois)
7 min
Un voyage : la Seine et nos amours
LE 14/07/2020

François Sureau et Vincent Decque font escale au symbolique 250ème kilomètre depuis leur départ des origines de notre fleuve de l'été, à Source-Seine....

image par défaut
1h49
Descente estivale de la Seine : kilomètre 220, le hussard de Montereau (Montereau)
8 min
Un voyage : la Seine et nos amours
LE 13/07/2020

Nous atteignons le kilomètre 220 après notre départ de Source-Seine. Là se trouve la ville de Montereau qui fut le siège d'une des dernières victoires...

image par défaut
2h
Descente estivale de la Seine : kilomètre 210, l’abbaye du Lys (Dammarie-les-Lys)
9 min
Un voyage : la Seine et nos amours
LE 10/07/2020

Au cours de notre descente de la Seine, nous faisons une pause à Dammarie-les-Lys pour contempler son abbaye, quoiqu'en ruine depuis 1797. Le peintre Agram...

image par défaut
1h59
Descente estivale de la Seine : kilomètre 170, les métamorphoses d’Henri Ghéon (Bray-sur-Seine)
9 min
Un voyage : la Seine et nos amours
LE 09/07/2020

Nous nous arrêtons aujourd’hui dans la commune natale d’une figure étrange et quelque peu oubliée du monde des lettres, Henri Ghéon.

image par défaut
1h59
Descente estivale de la Seine : kilomètre 160, vers la guerre (route de Paris)
8 min
Un voyage : la Seine et nos amours
LE 08/07/2020

Pour cette escale entre Troyes et Châlons-sur-Marne nous revenons sur les traces de la Première Guerre mondiale. Notamment à travers l’ancien combattant...

image par défaut
1h59
Descente estivale de la Seine. Kilomètre 140 : le lac du Der ou le gaullisme lacustre
9 min
Un voyage : la Seine et nos amours
LE 07/07/2020

Pour cette nouvelle escale dans notre descente estivale de la Seine, François Sureau nous fait découvrir le lac du Der. Cette étendue d'eau fut construite...

image par défaut
2h01
Kilomètre 120 : vivre à la cloche (Troyes)
8 min
Un voyage : la Seine et nos amours
LE 06/07/2020

Dans sa descente estivale de la Seine, François Sureau, qui fut avocat, ne pouvait pas faire escale à Troyes sans évoquer la figure à la fois méconnue...

image par défaut
2h
1945 : 75 ans après (1/8) : Ernst Jünger (1895-1998), un indestructible dans la tempête du XXème siècle
1h
Toute une vie : 40 figures de la culture
LE 04/07/2020

Témoin exceptionnel du XXe siècle, mort à cent deux ans, Ernst Jünger a vécu en Allemagne sous quatre régimes politiques et participé à deux conflits mondiaux....

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close