LE DIRECT
Je vous écris de Téhéran

Je vous écris de Téhéran


Seuil, 2015

Description

Sous la forme d’une lettre posthume à son grand-père, entremêlée de récits plus proches du reportage, Delphine Minoui raconte ses années iraniennes, de 1997 à 2009. Au fil de cette missive où passé et présent s’entrechoquent, la journaliste franco-iranienne porte un regard neuf et subtil sur son pays d’origine, à la fois rêvé et redouté, tiraillé entre ouverture et repli sur lui-même. Avec elle, on s’infiltre dans les soirées interdites de Téhéran, on pénètre dans l’intimité des mollahs et des miliciens bassidjis, on plonge dans le labyrinthe des services de sécurité, on suit les espoirs et les déceptions du peuple, aux côtés de sa grand-mère Mamani, son amie Niloufar ou la jeune étudiante Sepideh. La société iranienne dans laquelle se fond l’histoire personnelle de la reporter n’a jamais été décrite avec tant de beauté et d’émotion.

De mère française et de père iranien, Delphine Minoui est lauréate du prix Albert Londres 2006 pour ses reportages en Iran et en Irak. Elle est grand-reporter, correspondante du Figaro  au Moyen-Orient. Après Téhéran et Beyrouth, elle vit aujourd’hui au Caire. Elle est également l’auteur des Pintades à Téhéran  (Jacob Duvernet), de Moi, Nojoud, dix ans, divorcée  (Michel Lafon), et de Tripoliwood  (Grasset).

Les dernières publications

Police scientifique : les nouveaux experts / La Turquie de crise en crise
1h09
Le Magazine du week-end
LE 26/08/2018

A l'occasion du congrès de la police scientifique à Lyon, plongeons de la scène de crime au laboratoire dans le quotidien de ces métiers en constante révolution....

Numéro 9. La lettre persane de Delphine Minoui
59 min
Une vie d'artiste
LE 24/10/2016

A 23 ans, Delphine Minoui reçoit de son grand-père d'Iran qui va mourir, un poème de Hafez. Elle prend un billet d'avion pour Téhéran, pense y rester une...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.