LE DIRECT
Journal de galère

Journal de galère - Page 2


Actes sud, 2010

Description

Traduit du hongrois par Charles Zaremba .Bien avant la consécration de son travail par le prix Nobel de littérature en 2002, Imre Kertész a noté - sur une période de trente ans - observations, pensées philosophiques et aphorismes qui l'accompagnaient lors de l'écriture de ses premières oeuvres. A travers un dialogue avec Nietzsche, Freud, Camus, Adorno, Musil, Beckett, Kafka, et bien d'autres encore, Kertész nous fait partager la genèse lente et douloureuse de ses plus grands textes, Etre sans destin  et Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas . Au centre, bien sûr, comme le noyau noir de son existence, l'holocauste. Mais sa pensée, sa recherche existentielle concernent, plus largement, la question du totalitarisme, le caractère de la modernité, ainsi que son concept de la liberté.

Carnet de bord d'un grand écrivain, ce Journal de galère  donne les clés d'une oeuvre immense.

  • 4ème de couverture -

Les oeuvres d'Imre Kertesz

Le Dossier K

Le Dossier KImre KerteszActes Sud, 2008

La dernière publication sur Imre Kertesz

image par défaut
44 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.