LE DIRECT
.

La gauche et les cités, enquête sur un rendez-vous manqué


La dispute, 2003

Description

L'élection présidentielle du 21 avril 2002 a révélé le fossé entre la gauche et les électeurs des lcasses populaires. Dans les banlieues, où les partis de gauche avaient réussi à représenter cet électorat, le divorce est manifeste : plus que l'élévation de scores du Front-National, la montée de l'abstention et le désintérêt à l'égard de la politique sont devenus la norme. Pourquoi ce divorce entre la gauche et les cités ? Olivier Masclet, maitre de conférence en sociologie à l'Université de Metz, chercheur au Centre de sociologie européenne et à l'Erase, livre les résultats d'une enquête historique et ethnographique menée en région parisienne, dans une fief communsite de la "banlieue rouge". A rebours des analyses misérabilistes sur les quartiers populaires, il montre que dans les cités, se produit et se renouvelle un certain rapport à la politique. Malgré 20 ans de crise, des porte-parole, souvent issus de l'immigration, continuent d'émerger, susceptibles d'incarner pour la jeunesse de ces quartiers un modèle de mobilisation et de promotion collective par l'action publique. - Note de l'éditeur -

La dernière publication

L'école d'aujourd'hui fait-elle moins bien avec les enfants d'immigrés?
59 min
Rue des écoles
LE 13/05/2018

L'école demeure lieu des possibles mais aussi des déconvenues pour les enfants des classes populaires alors que son rôle et la perception de celui-ci ont...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.