LE DIRECT
La maladie de la mort

La maladie de la mort - Page 6


Minuit, 1983

Description

Vous devriez ne pas la connaître, l’avoir trouvée partout à la fois, dans un hôtel, dans une rue, dans un train, dans un bar, dans un livre, dans un film, en vous-même, en vous, en toi, au hasard de ton sexe dressé dans la nuit qui appelle où se mettre, où se débarrasser des pleurs qui le remplissent.  Vous pourriez l’avoir payée.  Vous auriez dit : Il faudrait venir chaque nuit pendant plusieurs jours.  Elle vous aurait regardé longtemps, et puis elle vous aurait dit que dans ce cas c’était cher.  Et puis elle demande : Vous voulez quoi ?  Vous dites que vous voulez essayer, tenter la chose, tenter connaître ça, vous habituer à ça, à ce corps, à ces seins, à ce parfum, à la beauté, à ce danger de mise au monde d’enfants que représente ce corps, à cette forme imberbe sans accidents musculaires ni de force, à ce visage, à cette peau nue, à cette coïncidence entre cette peau et la vie qu’elle recouvre.  Vous lui dites que vous voulez essayer, essayer plusieurs jours peut-être.  Peut-être plusieurs semaines.  Peut-être même pendant toute votre vie.  Elle demande : Essayer quoi ?  Vous dites : D’aimer.  

Marguerite Duras (1914-1996) a publié ce texte en janvier 1983.  

Une étude de Maurice Blanchot sur ce texte est également disponible en numérique, dans le volume La Communauté inavouable.

Les dernières publications sur Marguerite Duras

"Marguerite Duras - la voix des mots"
Documentaires
LE 24/01/2016

Dans cette émission réalisée en 2001 par Jean-Marc Turine, un ami de Marguerite Duras décédée cinq ans plus tôt, on retrouve la vie et la voix de l’écrivain...

Le discours intérieur chez Marguerite Duras : "Peut-être que je ne suis pas un écrivain"
LE 24/01/2016

"J’entre dans un périmètre très circonscrit. Je me demande comment j’ai des lecteurs avec cette littérature ! Il y a des gens qui me repoussent très violemment",...

Marguerite Duras : "Et pourquoi le cinéma n'aurait-il pas sa théâtralité ?"
LE 24/01/2016

En 1977, Marguerite Duras évoque son travail de cinéaste après avoir adapté sa pièce "Des journées entières dans les arbres" pour la télévision. Ce document...

image par défaut
image par défaut
LE 22/01/2016

image par défaut
5 min
image par défaut
image par défaut
5 min
image par défaut
image par défaut
image par défaut
image par défaut
45 min
image par défaut
image par défaut
image par défaut

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close