LE DIRECT
La pensée straight

La pensée straight


Amsterdam, 2007

Description

Quatrième de couverture

En 1978, Monique Wittig clôt sa conférence sur « La Pensée straight » par ces mots : « Les lesbiennes ne sont pas des femmes. » L'onde de choc provoquée par cet énoncé n'en finit pas de se faire ressentir, aujourd'hui encore, dans la théorie féministe et au-delà. En analysant l'aspect fondateur de la « naturalité » supposée de l'hétérosexualité au sein de nos structures de pensées, que ce soit par exemple dans l'anthropologie structurale ou la psychanalyse, Monique Wittig met au jour le fait que l'hétérosexualité n'est ni naturelle, ni un donné : l'hétérosexualité est un régime politique. Il importe donc, pour instaurer la lutte des « classes », de dépasser les catégories « hommes »/« femmes », catégories normatives et aliénantes. Dans ces conditions, le fait d'être lesbienne, c'est-à-dire hors-la-loi de la structure hétérosexuelle, aussi bien sociale que conceptuelle, est comme une brèche, une fissure permettant enfin de penser ce qui est « toujours déjà là ».

Les oeuvres de Monique Wittig

Le corps lesbien, de Monique Wittig

Le corps lesbienMonique WittigEditions de Minuit, 2015

Les dernières publications sur Monique Wittig

La grève du genre
1h
L'Expérience
LE 03/08/2019

Clémence Allezard s'intéresse au genre en tant qu'expérience : essayer, façonner, habiter son corps dans la plasticité du genre est une performance, qui...

Il y a cinquante ans, 1969 : Monique Wittig, écrivain et lesbienne révolutionnaire (1935–2003)
1h
Une vie, une oeuvre
LE 20/07/2019

Dès mai 1968, elle pense le mouvement féministe qui vient. Lesbienne matérialiste, elle veut rompre le contrat social hétérosexuel, théoricienne littéraire,...

La grève du genre
1h
L'Expérience
LE 02/06/2019

Clémence Allezard s'intéresse au genre en tant qu'expérience : essayer, façonner, habiter son corps dans la plasticité du genre est une performance, qui...

Isabelle, comme Insoumise
31 min
Une saison au théâtre
LE 25/09/2016

Au Théâtre de la Colline, Isabelle Lafon met en scène un cycle de trois spectacles dont l’intitulé général est explicite : Les Insoumises.

image par défaut
11 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.