Programmes

Landru, bourreau des coeurs


Huit décennies après son exécution capitale, Henri-Désiré Landru défie encore toute concurrence au Panthéon du crime. Propagée de son vivant par la presse et par la rue, sa réputation s'est imposée dans l'imagerie collective au côté de celle des Gilles de Rais, Lacenaire, Petiot, Guy Georges et autres Fourniret. Chacun a en mémoire sa célèbre défense : « Montrez-moi les corps ! » Et pour cause : les restes des dix femmes qu'il assassina - sur 283 conquêtes recensées - furent calcinés dans une cuisinière à charbon, tandis qu'à Verdun les soldats tombaient par milliers...

Arrêté le 12 avril 1919, son regard exalté et sa barbiche dardée entrent aussitôt dans l'Histoire. Mais le procès de Versailles laisse un goût d'inachevé : Landru est condamné à mort sans aucune preuve matérielle.

Aujourd'hui, comment séparer l'homme d'une légende qu'il contribua lui-même à forger en ne réfutant aucune des fables qui coururent sur son compte ? Gérard A. Jaeger a mené l'enquête et rouvert le dossier de ce Don Juan devenu Barbe Bleue. Procédant au réexamen systématique de toutes les pièces d'archives disponibles, il dresse le portrait d'un tueur en série qui n'était sans doute pas le petit-bourgeois au-dessus de tout soupçon - aujourd'hui incarné par Patrick Timsit dans le téléfilm de Pierre Boutron sur TF1 - que son procès révéla, mais un personnage en quête de reconnaissance.

Présentation éditeur - 4ème de couverture

Ecouter le direct
Le direct