LE DIRECT
Couverture de l'ouvrage "Le beau temps"

Le Beau Temps - Page 2


Le Seuil, 2015

Description

Maurice Jaubert naît dans les premiers jours de 1900, à Nice où le siècle, lavé par les vagues et lustré par la lumière, est encore plus neuf. Sa courte vie se dessine entre ce front de mer et la ligne de front où il meurt en juin 1940. Mais il aura inventé la musique de cinéma (il travaille avec Vigo, Storck, Renoir, Carné ou Duvivier) et cru à l'effervescence créatrice de son époque, malgré les années noires, malgré les tragédies : il aura cru ardemment aux vertus du nouveau sans lequel il n'y a ni désir ni joie.

C'est cette énergie de vie et d'invention que Maryline Desbiolles restitue en un roman enthousiaste et généreux, qui nous fait partager un destin, une ville, une époque, ressuscitant cet homme que beaucoup ont admiré, et même vénéré, comme ce fut le cas de Truffaut. C'est une véritable lettre d'amour qu'elle adresse à travers le temps.

4ème de couverture

L'ouvrage sur le site de l'éditeur

Maryline Desbiolles * est l’auteur d’une vingtaine de livres, publiés pour l’essentiel aux Éditions du Seuil, dont * La Seiche* (1998), * Anchise* (1999, Prix Femina), * Les draps du peintre* (2008), * Dans la route* (2012), * Vallotton est inadmissible* (2013) et * Ceux qui reviennent* (2014).*

  • Présentation de l'éditeur -

Les oeuvres de Maryline Desbiolles

C'est pourtant pas la guerre

C'est pourtant pas la guerreMaryline DesbiollesLe Seuil/Coll. Fiction et Cie, 2009

Les dernières publications sur Maryline Desbiolles

Les garçons de Maryline Desbiolles (2/5) : Le sourd-muet du café de la Fontaine
6 min
SÉRIELes garçons de Maryline Desbiolles
Fictions / La Vie moderne
LE 11/10/2016

Si j’avais eu un garçon, je l’aurais appelé Augustin. Comme Meaulnes. Parfois je pense à lui, à Augustin qui n’est pas né. Je pense à lui qui a un nom...

Les garçons de Maryline Desbiolles (1/5) : Angelots et martyrs
6 min
SÉRIELes garçons de Maryline Desbiolles
Fictions / La Vie moderne
LE 10/10/2016

Si j’avais eu un garçon, je l’aurais appelé Augustin. Comme Meaulnes. Parfois je pense à lui, à Augustin qui n’est pas né. Je pense à lui qui a un nom...

"Nice est floue derrière les larmes" / Travailleurs détachés de l'UE : la question vue du terrain
1h17
Une semaine en France
LE 16/07/2016

Un épisode largement consacré à l'attentat de Nice et au contexte local.

Le parlement sensible (1/10) : Le barrage de Maryline Desbiolles
8 min
SÉRIELe parlement sensible
Fictions / La Vie moderne
LE 15/02/2016

"Face à la menace, maintenant si précise, du changement climatique, face à l’espoir aussi que représente la mobilisation mondiale sur ce sujet, que peut...

image par défaut
28 min
image par défaut
28 min
image par défaut
28 min
image par défaut
28 min
image par défaut
28 min
image par défaut
1h
image par défaut
image par défaut
21 min
image par défaut
1h
image par défaut
1h02
image par défaut
58 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.