LE DIRECT
Les jours s'en vont comme des chevaux sauvages dans les collines

Les jours s'en vont comme des chevaux sauvages dans les collines


Points Seuil, 2011

Description

toutes ces années flinguées en pleine tête assassinées pour toujours ivres mortes entravées et piétinées dans des usines criblées de mauvais rêves dégoulinant dans des piaules infestées de souris et de fantômes»

Les quatre-vingt-dix poèmes de ce volume constituent le meilleur recueil de Charles Bukowski. Dans un style poignant et incisif, la voix lyrique et prosaïque de l'auteur s'adresse à sa regrettée Jane mais aussi aux marginaux, aux oubliés de la société. Les mots percutent, décrivent des vies de crève-la-faim et témoignent de la liberté de création. 4e de couverture

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.