LE DIRECT

Mais où sont passés les Indo-Européens ? : le mythe d'origine de l'occident


Points, 2017

Description

Mais où sont passés les Indo-Européens ? On les a vus passer par ici, depuis les steppes de Russie, ou par là, depuis celles de Turquie. Certains les ont même vus venir du Grand Nord. Mais qui sont les Indo-Européens ? Nos ancêtres, en principe, à nous les Européens, un petit peuple conquérant qui, il y a des millénaires, aurait pris le contrôle de l’Europe et d’une partie de l’Asie jusqu’à l’Iran et l’Inde, partout où, aujourd’hui, on parle des langues indo-européennes (langues romanes comme le français, slaves comme le russe, germaniques comme l’allemand, et aussi indiennes, iraniennes, celtiques, baltes, sans compter l’arménien, l’albanais ou le grec). Et depuis que les Européens ont pris possession d’une grande partie du globe, c’est presque partout que l’on parle des langues indo-européennes – sauf là où règne l’arabe ou le chinois. Mais les Indo-Européens ont-ils vraiment existé ? Est-ce une vérité scientifique, ou au contraire un mythe d’origine, celui des Européens, qui les dispenserait de devoir emprunter le leur aux Juifs, la Bible ? Jean-Paul Demoule prétend dans ce livre iconoclaste s’attaquer à la racine du mythe, à sa construction obligée, à ses détournements aussi, comme la sinistre idéologie aryenne du nazisme, qui vit encore. Il montre que l’archéologie la plus moderne ne valide aucune des hypothèses proposées sur les routes de ces invasions présumées, pas plus que les données les plus récentes de la linguistique, de la biologie ou de la mythologie. Pour expliquer les ressemblances entre ces langues, d’autres modèles restent à construire, bien plus complexes, mais infiniment plus intéressants.(Présentation de l'éditeur)

Professeur de protohistoire européenne, l'auteur s'attaque à la racine du mythe des Indo-Européens, à sa construction et à ses détournements, comme l'idéologie aryenne du nazisme. Il montre que l'archéologie ne valide aucune des hypothèses proposées sur les routes des invasions, pas plus que les données de la linguistique ou de la mythologie. Prix Roger Caillois 2015 de l’essai décerné à l'auteur.

Les dernières publications sur Jean-Paul Demoule

Culture et territoire, l'oeuf ou la poule ? (1/4) : Sous nos pieds, la culture
51 min
Le Cours de l'histoire
LE 10/02/2020
En quoi les fouilles archéologiques et leur mise en valeur sont constitutives de notre manière d’imaginer les territoires ? Et comment l’archéologie moderne...
Préhistoire et modernité (3/5) : Agriculture, trésor, nation
43 min
Matières à penser
LE 08/01/2020
Si la préhistoire est bonne à penser, ce n’est pas seulement parce qu’elle est née, comme période et comme science, en même temps que la modernité. C’est...
L’anthropologie anarchiste
Préhistoire et modernité (3/5) : Agriculture, trésor, nation
43 min
Matières à penser
LE 05/06/2019
Si la préhistoire est bonne à penser, ce n’est pas seulement parce qu’elle est née, comme période et comme science, en même temps que la modernité. C’est...

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close