LE DIRECT
Mythes et masques : les fantômes de John Carpenter

Mythes et masques : les fantômes de John Carpenter


Dreamland, 1998

Description

Quatrième de couverture 

Si un metteur en scène pouvait à lui seul symboliser une certaine idée du cinéma fantastique, ce serait sans nul doute John Carpenter. En réalisant des chefs-d'oeuvre qui ont marqué de façon indélébile le genre [Halloween, The thing, L'Antre de la folie ou encore Escape From L.A.], Carpenter a établi depuis son premier film, Dark Star, un pacte particulièrement prolifique avec le cinéma de la peur. Cinéaste subversif hanté par le double spectre du western et du cinéma fantastique, John Carpenter s'est imposé au fil de ses seize films comme le digne et tenace représentant d'un genre qu'il n'a cessé de questionner. Mais en dépit de son statut indiscutable d'auteur majeur du cinéma américain contemporain ses films n'ont que rarement fait l'objet d'études sérieuses. Ce manque justifie en partie l'existence de ce livre qui propose, en trois parties, une vision analytique, donc forcément subjective, de son oeuvre. A travers une longue conversation avec John Carpenter et des analyses de ses films comme de ses thèmes les plus récurrents, ce livre tente d'éclairer la lanterne d'un univers marqué par une admiration sans bornes pour le cinéma de genre et les grands metteurs en scène classiques. L'antre cinématographique de John Carpenter révèle enfin une vision du monde peuplée de leurres et de fantômes, de mythes et de masques...

Les dernières publications sur les mêmes auteurs

"Make my day" ou la cinémathèque imaginaire de Jean-Baptiste Thoret
1h
Requiem à deux voies pour une Amérique enfuie : We blew it de Jean-Baptiste Thoret
1h
image par défaut
2h01
image par défaut
1h58
image par défaut
2h03
image par défaut
2h03
image par défaut
29 min
image par défaut
59 min
image par défaut
58 min
image par défaut
59 min
image par défaut
1h02
image par défaut
1h

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close