LE DIRECT
Pourquoi l'amour fait mal ?

Pourquoi l'amour fait mal ?


Seuil, 2012

Description

Aimer quelqu’un qui ne veut pas s’engager, être déprimé après une séparation, revenir seul d’un rendez-vous galant, s’ennuyer avec celui ou celle qui nous faisait rêver, se disputer au quotidien : tout le monde a fait dans sa vie l’expérience de la souffrance amoureuse. Cette souffrance est trop souvent analysée dans des termes psychologiques qui font porter aux individus leur passé, leur famille, la responsabilité de leur misère amoureuse.

Dans ce livre, Eva Illouz change radicalement de perspective et propose une lecture sociologique de la souffrance amoureuse en analysant l’amour comme une institution sociale de la modernité. À partir de nombreux témoignages, d’exemples issus de la littérature et de la culture populaire, elle dresse le portrait de l’individu contemporain et de son rapport à l’amour, de son fantasme d’autonomie et d’épanouissement personnel, ainsi que des pathologies qui lui sont associées : incapacité à choisir, refus de s’engager, évaluation permanente de soi et du partenaire, psychologisation à l’extrême des rapports amoureux, tyrannie de l’industrie de la mode et de la beauté, marchandisation de la rencontre (Internet, sites de rencontre), etc. Tout cela dessine une économie émotionnelle et sexuelle propre à la modernité qui laisse l’individu désemparé, pris entre une hyper-émotivité paralysante et un cadre social qui tend à standardiser, dépassionner et rationaliser les relations amoureuses.

Un grand livre de sciences sociales sur le destin de l’amour dans les sociétés modernes.

Eva Illouz est professeure de sociologie à la Hebrew University de Jérusalem. Elle est l’auteure de nombreux livres, traduits en une quinzaine de langues, parmi lesquels Les Sentiments du capitalisme , paru aux Éditions du Seuil en 2006.

[Site de l'éditeur]

Les dernières publications sur Eva Illouz

Pandémie, ce qui a déjà changé (5/5) : Les relations amoureuses
16 min
L'Invité des Matins
LE 15/05/2020
Ce matin, pour clôturer notre série "Pandémie : ce qui a déjà changé", place aux relations amoureuses. Après deux mois de confinement et une crise sanitaire,...
Eva Illouz : "Le foyer domestique ne peut pas être un monde"
image par défaut
1h29
image par défaut
44 min

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close