LE DIRECT
Soul Shelter

Soul Shelter


Universal Music France, 2012

Description

Soul Shelter, c’est donc cet abri à la fois fictif et réel dans lequel se love l’âme de la musique et celle de celui qui la produit, qu’il faut savoir aller débusquer pour leur rendre justice.Or, ironie de l’histoire, il se trouve que le lieu que Bojan Z s’était choisi pour enregistrer ce second opus en solo est situé – il l’à découvert une fois sur place – à quelques kilomètres à peine d’un endroit qui n’est pas sans résonances fortes avec sa propre histoire : la ville d’Aviano, où est implantée la base militaire d’où décollaient les avions de l’Otan chargés de bombarder la Yougoslavie déchirée par des conflits fratricides à la fin des années 1990.Ainsi, au moment où il s’efforçait de s’immerger dans sa musique, reclus du monde pour mieux donner libre cours à son inspiration, le pianiste était ainsi rattrapé par son histoire personnelle (lui qui a quitté sa terre natale en 1988 et entretient depuis avec elle des rapports ambivalents), rattrapé par notre histoire, celle d’une Europe impuissante à empêcher les massacres et à protéger ses populations. Et de faire de la musique malgré cela, dans un monde qui lui semble perdre chaque jour un peu plus la tête.Soul Shelter reflète ainsi, peut-être plus qu’il ne l’avait prémédité lui-même, l’identité de Bojan Z. Le solo est propice à l’effet de miroir, et au fil de ce disque qui prend le temps de se dévoiler, sans précipitation, sans démonstration, Bojan Z offre les multiples visages qu’on lui connaît et qui font l’originalité de son art. Un musicien qui a chéri le jazz comme une musique de liberté. Un pianiste chez qui les folklores balkaniques ont nourri une virtuosité rythmique incomparable. Un interprète pétri d’influences classiques, qui se souvient de son père disparu et des romances hongroises qu’il pianotait sur le clavier. Un voyageur dont les sources d’inspiration sont aussi bien d’un fragment de mélodie reprise d’un joueur de kaval bulgare, un rythme chaabi, qu’un blues remonté des profondeurs du Delta. Un instrumentiste qui sait se trouver des partenaires de jeu par-delà les frontières, à l’image du groupe qu’il a constitué autour de Michel Portal ou de son propre Tetraband. Un jazzman, enfin, qui est probablement le plus « multi » que l’on puisse observer dans le paysage actuel.À la confluence de plusieurs cultures, Bojan Z puise dans un vaste ensemble de références sans que, jamais, sa musique ne sonne comme un collage artificiel mais toujours comme l’expression d’un idiome personnel où se font entendre des mots repris à toutes les langues – à l’image de ce qu’il est lui-même, capable d’emprunter dans la même discussion, à l’arabe, à l’italien, à l’anglais ou au serbe, cherchant dans l’éventail des langues qui se présentent à sa conscience, l’expression qui, le plus justement, répondra à son idée. On ne sera pas surpris qu’il salue, en guise de final de son disque, un thème méconnu de Duke Ellington, On a Turquoise Cloud, dont il a réduit l’arrangement pour big band et voix à l’échelle du piano, rendant ainsi hommage à un compositeur qui voyait la musique comme le meilleur véhicule pour rapprocher les hommes et les cultures. Une ambition à laquelle l’art du piano selon Bojan Z n’est pas étranger. CONCERTS: March 8 2012 Poissy(Fr) Duo with Baptiste Trotignon March 9 2012 19h- 20h TSF Jazz radio "Autour du piano" with Sebastien Vidal March 11 2012 Bruxelles (B) Solo March 13-16 2012 Antibes, Fondation Hartung - Bergman (Fr) Residence with Zlatko Baracskai March 17 2012 Montbrison(Fr) Solo March 21 2012 Rochefort(Fr) Solo March 23, 24, 25 2012 La Cité De La Musique - Paris(Fr) Solo - CD release March 27 2012 Chateau - Gontier(Fr) Duo with Michel Portal March 29 2012 Marseille - Babel Med(Fr) Amira Medunjanin with Nenad Vasili? & BZ April 1 2012 Epinay Sur Seine - Banlieues Bleues(Fr) Trio Romano, Sclavis, Texier invite Nguyen Lé & BZ April 3 - 6 2012 Vienna(A) Recording with Nenad Vasilic April 21 2012 Cully(Switzerland) Solo

À venir dansDans    secondess