Programmes

Un enfant est mort


Le 30 septembre 2000, Mohammed Al-Dura, un enfant palestinien, meurt sous les balles dans les bras de son père face à la position israélienne de Netzarim, à Gaza. Il est filmé par le caméraman de France 2. Diffusée le soir même sur la chaîne publique, avec un commentaire de Charles Enderlin, l’image fait aussitôt le tour du monde. Trois jours plus tard, un certain Yossef Doriel adresse une lettre au journal israélien Haaretz pour expliquer – sans en apporter la moindre preuve – que l’enfant a été tué par les Palestiniens eux mêmes à des fins de propagande, quand le commentaire d’Enderlin affirmait que les tirs qui ont atteint Mohammed provenaient de la position israélienne. L’affaire du petit Mohammed est lancée.

Que s’est-il vraiment passé le 30 septembre 2000 ? Comment la thèse du « complot palestinien » a-t-elle pu prospérer pendant dix ans contre toute vraisemblance ? Et quels objectifs s’agit-il finalement d’atteindre pour ses promoteurs ? Le récit est factuel, dépassionné, écrit à la manière des grandes enquêtes qui ont valu à Charles Enderlin, ici témoin et acteur, la réputation d’expert international du conflit israélo-palestinien. Charles Enderlin

-4e de couverture-

Ecouter le direct
Le direct