LE DIRECT
:

A la recherche du temps perdu Volume 3, Le côté de Guermantes - Page 9


Gallimard Folio, 1994

Description

- Monsieur, je vous jure que je n'ai rien dit qui pût vous offenser.

-  Et qui vous dit que j'en suis offensé, s'écria M. de Charlus avec  fureur en se redressant violemment sur la chaise longue où il était  resté jusque-là immobile, cependant que, tandis que se crispaient les  blêmes serpents écumeux de sa face, sa voix devenait tour à tour aiguë  et grave comme une tempête assourdissante et déchaînée... Pensez-vous  qu'il soit à votre portée de m'offenser ? Vous ne savez donc pas à qui  vous parlez ? Croyez-vous que la salive envenimée de cinq cents petits  bonshommes de vos amis, juchés les uns sur les autres, arriverait à  baver seulement jusqu'à mes augustes orteils 

Les dernières publications sur Marcel Proust

image par défaut
57 min
image par défaut
56 min
image par défaut
10 min
image par défaut
3 min
image par défaut
50 min
image par défaut
50 min
image par défaut
57 min
image par défaut
56 min
image par défaut
35 min
image par défaut
28 min
image par défaut
6h29
Les Nuits de France Culture
LE 14/04/2013

Gide, Bergson, Proust, Renoir... l'écrivain Dominique Noguez a choisi et commente les archives qui composent sa "Nuit rêvée".

image par défaut
34 min
image par défaut
59 min
image par défaut
34 min
image par défaut
4 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.