LE DIRECT
Aperçues

Aperçues - Page 4


Minuit, 2018

Description

Choses vues, non, pas même vues jusqu’au bout. Choses simplement  entrevues, aperçues. Êtres qui passent, souvent au féminin pluriel,  comme la Béatrice de Dante, Laura de Pétrarque, la « nymphe » d’Aby  Warburg, la Gradiva de Jensen et de Freud ou la « passante » anonyme des  rues parisiennes selon Charles Baudelaire. Créatures ou simples formes  qui surgissent ou qui tombent. Instants de surprise, ou d’admiration, ou  de désir, ou de volupté, ou d’inquiétude, ou de rire. Impressions  enfantines, deuils. Colères aussi. Réflexions esquissées. Instants  critiques. Ou descriptions, tout simplement. Phraser le passage des  aperçues ? Comme un recueil de circonstances, de visions en bribes,  d’émotions inattendues, de pensées qui s’inventent devant des choses ou  des êtres apparaissants, apparus et, très vite, disparaissants,  disparus. Une phénoménologie, une poétique, une érotique du regard  s’esquissent. Tout cela devenu, sans crier gare, un journal sans  continuité, un ensemble de récits sans personnages bien définis, un  autoportrait sans visage unique. Remonter ce journal en désordre.  Découvrir, alors, qu’il était fait d’occasions (où les temps passent  vite), de blessures (où les temps frappent fort), de survivances (où les  temps reviennent toujours) et de désirs (où les temps adviennent pour  un futur entraperçu.

Les dernières publications sur Georges Didi-Huberman

image par défaut
59 min
image par défaut
59 min
image par défaut
59 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.