Programmes

Au Duc des Lombards : jazz clubbers


C'est une salle où tu peux écouter du jazz en vrai et boire des coups. Et quand ça finit, c'est là que ça commence.

Laurent de Wilde

Au bar, il y avait peut-être quatre types et quelques prostituées. J'ai joué pendant environ une demi-heure et, à ma grande surprise, une bouteille de whisky est venue terminer son vol contre la devanture en verre ! Cela m'a secoué, alors je me suis mis à jouer un boogie-woogie pour coller à l'atmosphère de western - et ça a marché !

Bobby Few

Mais pour moi, l'Âge d'Or du jazz, c'est aujourd'hui. Avant, dans la salle, ça parlait, ça fumait, ça draguait... c'était le bordel ; et pendant ce temps, le quintet d'Horace Silver jouait...

Aldo Romano

Mon piano, c'est ma lampe d'Aladin.

Ahmet Gülbay

Dans la salle, il n'y avait plus qu'une poule et quelques types, et le barman commençait à ranger les tables. Nous jouons un morceau doux... comme ça, dans cette ambiance de fermeture, quand tout à coup, on entend une trompette : c'était Chet Baker !

René Urtreger

Et si, au détour d'une nuit de feu, d'une nuit de braise, une belle inconnue vient vous révéler naïvement que Duke Ellington lui-même est venu faire le boeuf dans ce lieu magique, ne la contredisez pas, elle aussi rêve de la légende du Duc des Lombards.

Jean-Michel Proust

4ème de couverture

Ecouter le direct
Le direct