LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Aux origines d'Israël : entre nationalisme et socialisme

Aux origines d'Israël : entre nationalisme et socialisme


Gallimard - Collection : Folio HIstoire
Description

Le sionisme se voulait une révolution. Comment, au cours du demi-siècle qui précède l'indépendance d'Israël en 1948, le mouvement travailliste a-t-il conjugué les exigences du mouvement national, particulariste, avec celles, universalistes, du socialisme ? Le travaillisme, qui a exercé le pouvoir politique jusqu'en 1977, puis depuis lors par éclipses et épisodes, a toujours défendu la propriété privée des moyens de production afin de s'assurer l'appui de la bourgeoisie dans la renaissance nationale et la construction du pays. De fait, dès le début des années vingt, les principes socialistes cèdent le pas à l'aspiration nationale, et l'aspiration à l'égalité devient vite un mythe mobilisateur, pas un principe organisateur. En sorte que l'expérience du kibboutz demeure confinée au secteur agricole, et que, de la période pré-étatique jusqu'à aujourd'hui, les écarts sociaux sont toujours allés grandissant en Israël. La « révolution sioniste » fut une révolution nationale - culturelle et politique - et non pas un effort vers une société autre: telle est la leçon de cette étude minutieuse dont la parution fut un ébranlement en Israël. Traduit de l'hébreu par Georges Bensimhon, avec le concours de l'auteur

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......