LE DIRECT
Bruges-la-Morte

Bruges-la-Morte


Flammarion-Garnier, 1998

Description

Hugues Viane ne se console pas de la disparition de sa femme. Il s’est réfugié à Bruges dont l’eau stagnante des canaux convient à son deuil. Il erre dans le labyrinthe des rues, croise une inconnue dont la silhouette, la démarche, le visage le frappent de stupeur : «Ah! comme elle ressemblait à la morte!»
Bruges-la-Morte, publié en 1892, associe les thèmes du fantastique aux intuitions du symbolisme. Il donne aussi l’exemple, avant Nadja d’André Breton, du premier
ouvrage d’auteur illustré de photographies.
Cette réédition d’un des chefs-d’œuvre de la littérature «fin de siècle» est accompagnée des trente-cinq illustrations de l’édition originale et de nombreuses variantes. Un dossier documentaire éclaire l’accueil que le roman a reçu en France et en Belgique. Il témoigne des réserves qu’a suscitées l’introduction de la photographie dans une œuvre littéraire.

L'oeuvre de Georges Rodenbach

Bruges-la-Morte

Bruges-la-Morte Georges RodenbachFlammarion-Garnier, 1998

Les dernières publications sur Georges Rodenbach

Niels Arestrup lit "Bruges-La-Morte" d'après  Georges Rodenbach
32 min
Les Nuits de France Culture
LE 25/11/2018

En 1982, France Culture proposait une adaptation du roman de Georges Rodenbach (1855-1898), par Pierre Lartigue, "Bruges La Morte" interprété par Niels...

Zonzon Pépette ou la Prostituée sans vocabulaire
29 min
Personnages en personne
LE 11/11/2018

Zonzon dit "merde" ! C'est un "merde" rageur. Zonzon emmerde tout le monde. Qui est Zonzon ? Je reçois pour en parler Jullien Doussinault, libraire à la...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.