LE DIRECT
Casquettes contre képis

Casquettes contre képis : enquête sur la police de rue et l'usage de la force dans les quartiers populaires


Editions de l'Harmattan, 2013

Description

Dans un contexte de détérioration, voire de rupture des relations entre les habitants des zones urbaines défavorisées et la police, souvent accusée d'être arbitraire, brutale, raciste (contrôles au faciès), voire corrompue, ce livre traite des relations tumultueuses qu'entretiennent les forces de police avec la population des quartiers populaires. Durant deux années, Manuel Boucher et son équipe ont mené une enquête de terrain sur le discernement policier dans plusieurs territoires stigmatisés comme « sensibles » et dangereux par les forces de l'ordre à Paris, Saint-Denis et Marseille. Cette recherche inédite montre, notamment, que la mobilisation récurrente, souvent disproportionnée, de « l'habilitation spécifique à l'usage de la force » de la police nationale favorise le développement d'une « police de guerre » au détriment d'une « police de paix » conférant alors une rupture relationnelle entre une partie de la population, dont beaucoup de jeunes, et les représentants de l'ordre républicain, en particulier, les patrouilleurs de rue. L'originalité de cet ouvrage repose également sur la prise en compte des représentations mutuelles de policiers et d'habitants. Il dépasse ainsi les approches idéologiques et convenues de la question policière dans les quartiers populaires généralement proposées et développe une vision nouvelle et complexifiée des relations entre la police et la population. Il apporte aussi des pistes de solutions pour combattre le processus de défiance réciproque entre la police et les citoyens.

Les dernières publications sur Manuel Boucher

Décolonisation dans les milieux culturels : polémiques ou violences ?
45 min
image par défaut
38 min
image par défaut
59 min

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close