LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Colère de Dieu, mémoire des hommes

Colère de Dieu, mémoire des hommes. La peste en Provence. 1720-2020


Éditions du Cerf, 2020
Description

Rarement un livre d’histoire n’aura revêtu une telle actualité.

Car l’épidémie de peste, qui a touché une partie de la France en 1720-1722, a d’étonnantes résonances avec la pandémie de la Covid-19.

Introduite à Marseille par un navire venant de Syrie, la peste a tué 120 000 des 400 000 habitants de la Provence, du Comtat et du Languedoc, soit près d’un sur trois. Pourquoi la contagion s’est-elle propagée, ravageant ou épargnant des localités parfois proches ? Malgré un ensemble de mesures de lutte, dont le confinement décrété par les pouvoirs locaux et soutenu par l’État royal, elle a menacé le reste de la France et effrayé l’Europe qui ont multiplié les barrières pour s’en prémunir. Face à l’impuissante médecine contre l’ennemi invisible, les hommes ont invoqué la colère de Dieu et la médecine du Ciel.

Privilégiant la parole des témoins malades, médecins, savants et religieux – et les apports des anthropologues, démographes et sociologues –, Gilbert Buti dresse un bilan de l’événement-catastrophe très tôt instrumentalisé. Et, trois siècles après, il en décrypte les traces laissées dans les mémoires et l’imaginaire collectif.

(Présentation de l'éditeur)

La dernière publication sur Colère de Dieu, mémoire des hommes. La peste en Provence. 1720-2020
Quand la mode voit rouge, c’est la cochenille qui redémarre
51 min
Le Cours de l'histoire
LE 27/09/2021
Petit insecte servant à produire la couleur rouge, la cochenille mexicaine est un trésor du Nouveau Monde au XVIe siècle. Lointaine et difficile à fabriquer,...
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......