LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Couverture

Constellations, des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain


CNRS Editions, 2015
Description

(Site de l'éditeur, 2017)

Univers alternatifs proliférants, jeux de rôle, fan fictions, atlas imaginaires, bibliographies fictives: les indices d’une évolution de notre rapport aux fictions sont partout. Ils participent à la construction d’un imaginaire commun propre à l’Occident post-moderne: le monde est une histoire, l’oeuvre est un monde, tout est jeu, hors le jeu lui-même.

Les producteurs et les consommateurs se saisissent de plus en plus des oeuvres aimées pour en poursuivre ou en détourner l’intrigue, en incarner les personnages. Si cela n’est pas fondamentalement nouveau, le nombre de ces phénomènes d’expansion et d’appropriation explose avec la démocratisation d’Internet. Usagers, lecteurs, spectateurs, joueurs peuvent devenir créateurs à leur tour, avec un considérable public potentiel. Les oeuvres de fiction deviennent des mondes, le monde réel est fictionnalisé. Nous vivons une ère de l’imagination réhabilitée… Anne Besson décrypte pour nous ce nouvel âge de la fiction.

Les dernières publications sur Constellations, des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain
D’autres mondes sont possibles
59 min
La Compagnie des auteurs
LE 26/07/2018
Le cycle "Harry Potter" serait le dernier monument en date du genre de la fantasy. Lorsqu'on parle de fantasy, deux noms viennent spontanément : celui...
D’autres mondes sont possibles
58 min
La Compagnie des auteurs
LE 09/11/2017
Le cycle "Harry Potter" serait le dernier monument en date du genre de la fantasy. Lorsqu'on parle de fantasy, deux noms viennent spontanément : celui...
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......