LE DIRECT
Critique Juin-juillet 2016 - n°829-830

Critique n° 829-830: Musique, violence, politique


Sous la direction de Marielle Macé
Editions de Minuit, 2016

Description

De l’inventions des hymnes aux expressions du deuil national, de l’histoire de la censure et de la propagande aux effervescences de la mobilisation, des vociférations de la terreur aux chants de résistance et aux rythmes de la liberté… il existe une étonnante solidarité entre la musique et la politique – entre les puissances de la musique et la multiplicité des enjeux de la vie politique. Comme si la musique était, plus que tout autre art, bonne conductrice de collectivité, de soulèvement, de révolte, mais aussi bien de violence, d’oublis coupables et d’assujettissements. Comme si surtout, avec la musique, l’Histoire n’en avait jamais fini de gronder en nous.

Cette solidarité, d’où vient-elle ? De la musique elle-même, ou de ce que l’on en fait ? Vient-elle des appropriations, des instrumentalisations (c’est le mot), voire des confiscations du musical par le politique – par la symbolique nationale, notamment ? Vient-elle d’une volonté, dans tel ou tel dispositif musical, d’imiter (ou d’inquiéter) les rapports de pouvoir, de hiérarchie et d’autorité ? Vient-elle au contraire d’une « disponibilité » complète, qui va de pair avec une absence supposée de signification (puisque la musique est réputée ne rien signifier, ne rien « vouloir dire » et donc pouvoir tout accompagner, prêtant apparemment son intensité à toutes les causes) ? Vient-elle encore d’une puissance propre aux œuvres musicales (car il y va dans la musique d’une intensité émotionnelle hors pair, lorsque s’ouvre, dans un océan de pathos, une gamme affective infinie, avec son énergie incomparable d’insinuation, d’occupation subjective, et bien sûr d’érotisation) ? De tout cela évidemment, et tout cela révèle une économie de forces contradictoires, mêlées au cœur de nos espaces publics et de nos territoires les plus intimes.

Ce sont ces liens entre musique et politique, liens insistants mais d’une ambivalence extrême, que Critique a souhaité mettre en valeur.

Numéro conçu et dirigé par Marielle Macé.

Les dernières publications sur Marielle Macé

Cartes blanches (3/4) : Des écrivains en colère
59 min
La Compagnie des auteurs
LE 29/11/2017

La "manière" dont on vit sa vie n'est pas étrangère au "style" dans lequel elle s'écrit ou se lit. A partir de cette correspondance originale entre la...

Marielle Macé & Denis Bruna - T'as le look, coco
54 min
Ping Pong
LE 28/12/2016

A la table de Ping Pong ce soir, Marielle Macé, chercheuse au CNRS, spécialiste de théorie littéraire qui signe chez Gallimard un essai, "Style : critique...

Quel prix donner à la littérature ?
16 min
L'Invité des Matins (2ème partie)
LE 04/11/2016

Comme chaque automne, la saison des Prix littéraires a débuté avec son lot de belles et singulières découvertes... Après le Prix Femina, le Grand Prix...

La vie, une affaire de styles ?
34 min
La Grande table (2ème partie)
LE 19/10/2016

Marielle Macé, spécialiste de littérature française moderne, décrypte les mouvements sociaux récents (Occupy Wall Street, Nuit Debout…) dans son essai...

Françoise Sagan (4/4) : Sagan 1954 / Le Paris de Sagan
1h01
La Compagnie des auteurs
LE 02/06/2016

Françoise Sagan (1935-2004): de l'été 1954, année déterminante de par son premier succès à la vie parisienne entre le grave et le léger, fin de parcours...

Les lecteurs (1/5) : La lecture comme forme de vie
56 min
Les Nouvelles vagues
LE 14/03/2016

Première émission d'une semaine consacrée aux lecteurs. Nous pensons aujourd'hui la lecture comme une expérience de subjectivation.

image par défaut
29 min
image par défaut
53 min
image par défaut
1h29
image par défaut
1h29
image par défaut
49 min
image par défaut
57 min
image par défaut
59 min
image par défaut
1h
image par défaut
40 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.