LE DIRECT
Dans l'ombre du Président

Dans l'ombre du Président


Michel Lafon, 2014

Description

« Chef du Protocole » : ce titre évoque un grand chambellan sous l'Ancien Régime. En réalité, il désigne un homme qui occupe un rôle central dans le fonctionnement de l'Élysée, qu'il s'agisse des voyages du Président à l'étranger, de la réception des autres chefs d'État en France, des problèmes de préséance dans les dîners officiels, des invités à sélectionner selon des critères diplomatiques, politiques ou commerciaux, voire du confort de la suite présidentielle lors de ses déplacements. Paul Poudade, qui a exercé cette fonction méconnue auprès de Jacques Chirac, a donc tous les atouts pour nous faire visiter les coulisses de l'apparat républicain. Les Américains qui envisagent de démolir le porche d'une église française du XIIIe siècle pour assurer la sécurité de George Bush, les préparatifs sous tension de la visite d'État de Jacques Chirac en Algérie, les fastes déployés pour Élisabeth d'Angleterre mais aussi Michael Jackson téléphonant à Claude Chirac en pleine nuit pour acheter le château de Rambouillet, Valéry Giscard d'Estaing refusant de remettre les pieds à l'Élysée après son septennat, Kadhafi hébété et drogué lors d'une rencontre internationale, la rivalité entre François Pinault et Bernard Arnault, la « dynamique » de la famille Chirac, l'influence de Bernadette, l'omniprésence de Claude, la culture insoupçonnée de son père et l'admiration qu'elle suscite à l'étranger, ce qui ne l'empêche pas de se comporter comme un VRP sans complexe quand il s'agit de vendre un avion ou une centrale nucléaire. Paul Poudade, diplomate de carrière, a été en poste dans plusieurs ambassades françaises (Moscou, New York, Guatemala, Budapest) et dans diverses directions du ministère des Affaires étrangères. De 2001 à 2004, il est le chef du protocole de l'Élysée, sous la présidence de Jacques Chirac, avant d'être nommé ambassadeur de France en Turquie.

La dernière publication

Le b.a.-ba des voyages officiels
LE 06/01/2018

Un V.O. ou voyage officiel ne s’improvise pas. Il y a un protocole à respecter, toujours en accord avec le pays qui reçoit le président de la République...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.