LE DIRECT
De l'autre côté de Corto

De l'autre côté de Corto


Casterman, 2012

Description

Plusieurs années durant, Dominique Petitfaux s'est entretenu avec Hugo Pratt, l'interrogeant sur toutes les dimensions de son oeuvre. S'appuyant sur les souvenirs de l'auteur, ces conversations sont une voie d'accès privilégiée à l'univers d'un homme exceptionnel tant par sa sensibilité que par ses cultures. De l'autre côté de Corto fait aujourd'hui l'objet d'une nouvelle édition entièrement revue et actualisée, enrichie de deux récits inédits en français.

« Je pense que la bande dessinée peut être un art, mais ce n'est pas à moi de me définir comme un artiste.

(...) je me définis comme un auteur de bandes dessinées, encore que je n'aime pas cette expression de " bande dessinée ".

Je préférerais quelque chose comme " littérature dessinée "... »

Né à Rethel (Ardennes) en 1948, Dominique Petitfaux est historien et critique de bande dessinée. Il a écrit de nombreux articles pour divers journaux (Géo, Le Figaro, Beaux Arts Magazine...), ainsi que des préfaces d'albums et de catalogues. Entre 1980 et 2008, il est l'un des responsables de la revue Le Collectionneur de BD. Il a rédigé une quarantaine d'entrées sur la bande dessinée dans l'Encyclopaedia Universalis et réédité des classiques comme l'intégrale de Zig et Puce d'Alain Saint-Ogan (Glénat) ou Pat'Apouf détective de Gervy (éditions du Triomphe). Il a également signé un second livre d'entretiens avec Hugo Pratt, portant cette fois sur la vie de l'auteur, Le Désir d'être inutile Robert Laffont). De 2000 à 2003, il fait partie de la commission « bandes dessinées » du Centre national du Livre. Professeur d'anglais de formation, Dominique Petitfaux est également le traducteur de Poèmes de Rudyard Kipling (Vertige Graphic) et de L'Art invisible de Scott McCloud (Delcourt). Il est membre du British Beatles Fan Club et du Collège de 'Pataphysique.

Né le 15 juin 1927, Hugo Pratt appartient à une famille vénitienne aux origines anglaises, françaises, marranes et turques. Viscéralement attaché à Venise, son enfance y est partagée entre l'omniprésence du totalitarisme fasciste et une inclination pour les évasions procurées par l'imaginaire. Outre l'ésotérisme, legs de ses ancêtres francs-maçons et cabalistes, il s'intéresse à la bande dessinée, à la littérature anglo-saxonne ou aux films hollywoodiens.

De 1937 à 1943, Hugo Pratt découvre l'Abyssinie (aujourd'hui Ethiopie). Fils d'un fonctionnaire colonial et militaire italien, il déteste pourtant le colonialisme. Momentanément soldat à 13 ans, il reste fidèle à son amitié pour des Africains qu'il est censé combattre et à son amour des cultures différentes.

Après son rapatriement à Venise, de 1945 à 1949, il fait ses débuts dans L'As de pique, revue éditée par ses amis dessinateurs et scénaristes du « Groupe de Venise », influencés par la bande dessinée américaine.

De 1950 à 1962, il émigré en Argentine et poursuit sa carrière de dessinateur, collaborant notamment avec le grand scénariste Hector G. Oesterheld.

Il visite les États-Unis, les Antilles et l'Amérique du Sud, particulièrement le Brésil. De l'été 1959 à l'été 1960, Hugo Pratt vit à Londres où il produit des histoires de guerre en bandes dessinées pour l'agence Fleetway Publications, tout en suivant des cours à la Royal Academy of Watercolour.

De 1962 à 1970, Hugo Pratt revient en Italie. Après une période de stagnation dans son parcours professionnel, un mécène génois, Florenzo Ivaldi, finance la parution de Sgt Kirk. Cette revue édite pour la première fois en Europe les bandes dessinées de sa période argentine et La Ballade de la mer salée, où apparaît Corto Maltese, en juillet 1967.

De 1970 à 1984, le dessinateur vit principalement en France. Corto Maltese y est devenu le protagoniste récurrent d'une série publiée d'abord par le magazine Pif Gadget, de 1970 à 1973. Celle-ci apporte à son créateur la reconnaissance de la critique spécialisée et du grand public.

De 1984 à 1995, Hugo Pratt réside en Suisse. Il doit son succès international à Corto Maltese. Nomade invétéré, Hugo Pratt poursuit ses pérégrinations du Canada à la Patagonie, de l'Afrique au Pacifique. Il meurt d'un cancer, le 20 août 1995.

L'oeuvre de Dominique Petitfaux

Les dernières publications sur Dominique Petitfaux

Quand la poésie fait des bulles
59 min
Quand la poésie fait des bulles
Poésie et ainsi de suite
LE 20/10/2017

Quatre invités, des pinceaux et des pavés. Dans les pas inconsolés de Gérard de Nerval et les visions aquarellées d'Hugo Pratt...

image par défaut
Hugo Pratt, ce "menteur du beau"
58 min
Hugo Pratt, ce "menteur du beau"
Une vie, une oeuvre
LE 31/08/2014

Hugo Pratt est considéré comme l’un des plus grands dessinateurs au monde. Ses histoires sont de la “littérature dessinée”, ce terme a été spécialement...

image par défaut
1h

À venir dansDans    secondess