LE DIRECT
Dire presque la même chose : expériences de traduction

Dire presque la même chose : expériences de traduction


Grasset, 2007

Description

"Supposons que dans un roman anglais, un personnage dise it's raining cats and dogs. Le traducteur qui, pensant dire la même chose, traduirait littéralement par il pleut des chats et des chiens serait stupide. On le traduira par il pleut à torrents ou il pleut des cordes.» Dire presque la même chose n'est pas un essai théorique sur la traduction, mais une illustration des problèmes que pose la traduction à travers des exemples qu'Umberto Eco a vécus : en tant qu'éditeur, en tant qu'auteur, en tant que traducteur. Ce sont ces trois éclairages que nous retrouvons dans un ouvrage qui fourmille d'exemples. Nul besoin de maîtriser les langues citées pour comprendre, puisqu'on est toujours dans la comparaison. Umberto Eco nous enseigne que la fidélité n'est pas la reprise du mot à mot mais du monde à monde. Les mots ouvrent des mondes et le traducteur doit ouvrir le même monde que celui que l'auteur a ouvert, fût-ce avec des mots différents. Les traducteurs ne sont pas des peseurs de mots, mais des peseurs d'âme. Dans ce passage d'un monde à l'autre, tout est affaire de négociation. Le mot est lâché : un bon traducteur sait négocier avec les exigences du monde de départ pour déboucher sur un monde d'arrivée le plus fidèle possible, non pas à la lettre mais à l'esprit. Tout est donc dans le presque du titre. (M.B.) Un texte qui réjouira traducteurs, enseignants et étudiants, mais aussi tous les lecteurs d'Umberto Eco. - Présentation de l'éditeur - (date de publication : 19 septembre 2007)

La dernière publication

Umberto Eco (3/3/3) : Umberto Eco dans toutes les langues
59 min
La Compagnie des auteurs
LE 05/10/2016

Umberto Eco était très attentif à la façon dont ses textes étaient traduits. Il s'est lui-même prêté à l'exercice en traduisant notamment Nerval et Queneau....

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close