LE DIRECT
Éloge de la marche - David Le Breton

Eloge de la marche - Page 3


Métailié, 2000

Description

Les marcheurs sont des individus singuliers qui acceptent, des heures ou des jours, de sortir de leur voiture pour s'aventurer corporellement dans la nudité du monde. La flânerie paraît un anachronisme dans un monde où règne l'homme pressé. Jouissance du temps, des lieux, la marche est une dérobade, un pied de nez à la modernité, un chemin de traverse dans le rythme effréné de nos vies. (Résumé éditeur)

Jouissance du temps, des lieux, la marche est une dérobade, un pied de nez à la modernité. Elle est un chemin de traverse dans le rythme effréné de nos vies, une manière propice de prendre de la distance et d'affûter ses sens.

L'auteur a pris la clé des champs à la fois par l'écriture et par les chemins frayés. Il mêle dans les mêmes pages Pierre Sansot ou Patrick Leigh Fermor, il fait dialoguer Bashô et Stevenson sans souci de rigueur historique car le propos n'est pas là, il s'agit seulement de marcher ensemble et d'échanger des impressions comme si nous étions autour d'une bonne table dans une auberge du bord de route, le soir, quand la fatigue et le vin délient les langues. (4e de couverture)

La dernière publication sur David Le Breton

image par défaut
1h15

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close