LE DIRECT
En marchant d'une manière sacrée

En marchant d'une manière sacrée


OD éditions-Indiens de tous pays, 2016

Description

En marchant d'une manière sacrée

Femmes-médecine des Indiens des Plaines

Guérisseuses, visionnaires et gardiennes de la Pipe

Depuis des temps immémoriaux, « marcher d'une manière sacrée » est, pour beaucoup d'indiens d'Amérique du Nord, une évidence, un « acte » naturel car spirituel et salutaire. Si bien des livres parlent des hommes-médecine, du chamanisme au masculin, bien peu évoquent réellement, comme celui-ci, l'existence des femmes-médecine, leur fonction et leur importance au sein des tribus, hier comme aujourd'hui. Après les guerres indiennes ce sont bien souvent ces femmes qui ont joué un rôle prépondérant dans les réserves, surtout depuis que les hommes venaient de perdre leurs statuts sociaux et spirituels liés à la chasse et à la guerre : ils ne sont plus forcément ceux qui protègent et nourrissent les « foyers tribaux ».

Les récits et interviews rassemblés ici sont autant de témoignages uniques, anciens comme récents, sur les femmes-médecine des Plaines principalement lakotas, cheyennes et crows. L'ensemble démontre combien ce sont elles qui, aujourd'hui, sont garantes pour beaucoup du maintien des traditions dans les réserves. Loin des dérives du New Age, ces paroles de femmes-médecine et de familles de guérisseuses s'avèrent être une contribution majeure à l'histoire et à l'héritage spirituel des Indiens des Plaines.

Tilda Long Soldier est sioux oglala. Élevée dans la réserve oglala de Pine Ridge, Dakota du Sud, elle participe activement à la vie rituelle de son peuple.

Son mari, Mark St Pierre qui a vécu 20 ans chez les Lakotas, est professeur de sociologie, d'anthropologie et de création littéraire à Regis University, Colorado.

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Annie-Claire Despaux

La dernière publication

À venir dans ... secondes ...par......