LE DIRECT

Entrée du personnel


Shellac, 2013

Description

L'abattoir est loin de tout, tout au bout de la zone industrielle. Au début, on pense qu'on ne va pas rester. Mais on change seulement de poste, de service. On veut une vie normale. Une maison a été achetée, des enfants sont nés. On s'obstine, on s'arc-boute. On a mal le jour, on a mal la nuit, on a mal tout le temps. On tient quand même, jusqu'au jour où l'on ne tient plus. C'est les articulations qui lâchent. Les nerfs qui lâchent. Alors l'usine vous licencie. A moins qu'entre temps on ne soit passé chef, et que l'on impose maintenant aux autres ce que l'on ne supportait plus soi-même. Mais on peut aussi choisir de refuser cela.

L'oeuvre de Manuela Fresil

Les dernières publications sur Manuela Fresil

Mauricio, lanceur d'alerte à l'abattoir de Limoges
28 min
Les Pieds sur terre
LE 18/03/2019

Mauricio Garcia Pereira est ouvrier à l’abattoir de Limoges. Il raconte comment il est devenu lanceur d’alerte pour mettre fin à l’abattage des vaches...

Des citoyens qui changent le monde (3) : Mauricio, lanceur d'alerte à l'abattoir de Limoges
28 min
Les Pieds sur terre
LE 12/01/2017

De simples citoyens, conseillers municipaux, chômeurs, ouvriers, se battent pour changer le monde et y parviennent. Ils mènent des combats victorieux pour...

Journal breton (6/10) : épisode 6 : Des usines à viande
28 min
Les Pieds sur terre
LE 28/04/2016

Installée pour quelques mois dans un hameau en centre-Bretagne, Inès découvre d'histoires en histoires, une Bretagne bien énigmatique...

image par défaut
59 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.