LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Esthétique de la disparition

Esthétique de la disparition


Galilée, 1989
Description

_Le temps, c’est le cycle de la lumière. _Puisque le visible n’est que l’effet de réel de la promptitude de l’émission lumineuse et que, par ailleurs, ce qui passe de plus en plus vite se perçoit de moins en moins nettement, il faut nous rendre à l’évidence : ce qui est donné à voir dans le champ visuel l’est grâce au truchement des phénomènes d’accélération et de décélération en tout point indentifiables aux intensités d’éclairement.
Si la vitesse, c’est la lumière, toute la lumière du monde, alors le semblant, c’est le mouvant et les apparences des transparences momentanées et trompeuses, les dimensions de l’espace n’étant elles-mêmes que de fugitives apparitions, au même titre que les choses données à voir dans l’instant du regard.  
Objecteur de conscience, l’auteur, qui n’en croit plus ses yeux, s’interroge ici sur les perceptions inconscientes, sur le vraisemblable des images et sur les manipulations cinématiques dont elles sont aujourd’hui l’objet.
(Présentation de l'éditeur)

La dernière publication sur Esthétique de la disparition
Avoir raison avec... Paul Virilio (5/5) : La vie en voie de disparition ?
28 min
Avoir raison avec...
LE 20/08/2021
Ce qui caractérisait Paul Virilio c'était son attention au monde : il fut le grand observateur de la désynchronisation de nos sociétés, et d'un sentiment...
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......