LE DIRECT
Être le bien d'un autre

Être le bien d'un autre


Editions Rivages , 2018

Description

Le code civil ne dispose que de deux catégories : les personnes et les choses. Depuis février 2015, le code civil définit les animaux comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». Malgré cette modification, ils demeurent soumis au régime des choses appropriables. Légalement, ces êtres existent pour servir l’humain, et non de manière intrinsèque. L’animal, comme l’esclave de la Rome antique, appartient à son maître. Il est son bien.
Comment sortir de cette impasse ? Quelle est la stratégie des défenseurs des droits des animaux ? Quel type de droits réclament-ils et sur quels fondements ? Dans ce texte engagé, Florence Burgat montre comment la notion de « personne » permet de faire évoluer le statut juridique des animaux vers un plus grand respect. Nul besoin de ressembler à un humain adulte autonome et responsable pour être juridiquement une personne.

La dernière publication sur Être le bien d'un autre

Végétal (1/4) : Qu’est-ce qu’une plante ?
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 28/12/2020
Les plantes sont des organismes vivants qui évoluent, se reproduisent et échangent avec leur milieu. Cependant, est-il souhaitable que les végétaux soient...

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......