LE DIRECT
Fin du monde par la science

Fin du monde par la science


Ere, 2008

Description

Eugène Huzar
« Je n'ai fait dans ce livre la guerre ni à la science, ni au progrès ;  mais je suis l'ennemi implacable d'une science ignorante, impresciente,  d'un progrès qui marche à l'aveugle, sans criterium, ni boussole, au  hasard de retourner les lois de la nature contre leur but. Je crains que  l'homme, qui se sert aujourd'hui d'une science purement expérimentale,  non sans quelque danger, n'en soit un jour victime, quand, plus tard, il  jouera avec les forces incalculables de la nature. Nous nous résignons  donc à ne pas être compris aujourd'hui, bien certain qu'un jour viendra  où ce livre ne fera que formuler l'opinion du monde »
La fin du monde par la science
Publié en 1855, La fin du monde par la science  présente la toute première philosophie catastrophiste du progrès  technologique. Dans un style flamboyant, Eugène Huzar dénonce les  risques globaux produits par la technoscience de son temps. L'oubli dans  lequel est tombé cet ouvrage extraordinaire est d'autant plus  surprenant qu'il connut à son époque un grand succès : Dickens, Flaubert  ou Jules Verne l'ont lu et s'en sont inspirés.
Découvrir l'oeuvre  de Huzar aujourd'hui nous force à penser dans la longue durée la genèse  de la crise environnementale contemporaine.

L'oeuvre d'Eugène Huzar

La dernière publication sur Eugène Huzar

Sur mon île déserte, j'ai emporté quelques livres
Actualités
LE 18/03/2020

Comment choisir les bons livres sur la transition écologique avant le confinement ? Pas au pifomètre...mais presque !

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close