LE DIRECT

Georges Perec : Œuvres I, II


De Georges Perec
Sous la direction de Christelle Reggiani
Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade , 2017

Description

Notre «contemporain capital posthume» : ainsi a-t-on qualifié Perec vingt ans après sa mort. La formule n’est pas une simple boutade, elle dit quelque chose de la fortune de l’œuvre. Celle-ci a laissé sa marque dans la culture populaire, ce qui n’est pas banal. «Mode d’emploi» est utilisé à tout propos, et «Je me souviens» est devenu une scie. Mais de tels stéréotypes ne présagent pas toujours la présence réelle des livres. De cette présence, la multiplication des publications posthumes, qui rivalisent, du moins en notoriété, avec les ouvrages que Perec publia lui-même, est un indice plus convaincant. Plus significatif encore, le nombre des écrivains, des artistes, des architectes, etc., qui se revendiquent de l’auteur d’Espèces d’espaces. Perec serait-il déjà devenu un classique? La relative intemporalité que cela suppose ferait alors écho au désir qu’exprimait le titre rimbaldien de son dernier poème, L’Éternité, et qui se lisait déjà dans Les Revenentes : «Je cherche en même temps l’éternel et l’éphémère.» 
Perec, pour sa part, se décrivait comme «un paysan qui cultiverait plusieurs champs» : sociologique, autobiographique, ludique, romanesque – ce dernier, tributaire de l’envie (bien naturelle chez un lecteur de Jules Verne) «d’écrire des livres qui se dévorent à plat ventre sur son lit». Mais on tenterait en vain de ranger ses ouvrages dans quatre cases distinctes. Les quatre perspectives ne s’excluent pas les unes les autres ; elles sont autant de modes de lecture possibles, et compatibles. «Je cherche en même temps l’éternel et l’éphémère» est certes, comme Les Revenentes tout entier, un lipogramme monovocalique (la seule voyelle employée est e) qui inverse l’époustouflant lipogramme en e de La Disparition (où cette voyelle n’est jamais employée) : nous voici au royaume des contraintes, des prouesses, de l’Oulipo. Mais cette phrase envoûtante est aussi, et avant tout peut-être, un mode d’emploi de la vie. 
Chez Perec, les contraintes formelles miment en quelque sorte celles, tragiques, de l’histoire, «la grande, l’Histoire avec sa grande hache». La disparition d’une voyelle dit celle de l’univers familial. La place centrale qu’occupe dans l’œuvre le chiffre 11 est à rapprocher de la date de la déportation, le 11 février 1943, de la mère de l’écrivain. Une vie commence alors qui s’écrira à l’irréel du passé : «Moi, j'aurais aimé aider ma mère à débarrasser la table de la cuisine après le dîner.» Pas de temps retrouvé euphorique pour Perec. La mémoire demeure lacunaire, et Je me souviens souligne sa fragilité. Aucun palindrome, aucun Voyage d’hiver ne saurait inverser le fleuve du temps. Du moins la fiction peut-elle en suspendre le cours, et donner au monde une forme conquise sur le désordre du réel. C’est à cette ambition que La Vie mode d’emploi et l’œuvre tout entière de Perec doivent leur intensité.
(Présentation de l'éditeur)

Les oeuvres des mêmes auteurs Georges Perec

Les dernières publications sur les mêmes auteurs

Voisinage (2/4) : Georges Perec, voisins mode d’emploi
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 15/01/2019

En 1978, l'écrivain Georges Perec obtient le prix Médicis pour "La Vie mode d’emploi", livre puzzle décrivant la vie d’un immeuble, de ses pièces, de ses...

Littérature et sérotonine : quand la dépression vient aux écrivains
icon/ cameraCreated with Sketch.
Vidéo
Art et création
LE 03/01/2019

La sérotonine est un neurotransmetteur qui sert à réguler la dépression. C'est aussi le titre du dernier roman de Michel Houellebecq. Quand la dépression...

Albert Cohen (4/4) : Albert Cohen et l'autobiographie
58 min
La Compagnie des auteurs
LE 01/11/2018

Nous refermons le livre de Cohen par une analyse de ses récits autobiographiques : "Le Livre de ma mère" (1954), "ô vous frères humains" (1972), et les...

Le travail selon Duras, Bourdieu, Prévert...
Savoirs
LE 03/09/2018

C'est la rentrée, au boulot ! Mais le travail, au fond, c'est quoi ? 11 personnalités, dont Jean-Luc Godard, Simone de Beauvoir, Jean Cocteau ou Jacques...

L'année 1965 (2/4) : Brigitte Bardot et Jeanne Moreau dans "Viva Maria" de Louis Malle, un duo de stars
59 min
Les Années 60
LE 31/07/2018

Jeanne Moreau et Brigitte Bardot reviennent du Mexique : cent journalistes se ruent à Orly à l’affût d’anecdotes sur le tournage. En médecine, le Prix...

Pourquoi il faut relire "Les Choses" de Georges Perec
Conférences
Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée
LE 18/04/2018

En 1965, George Perec publiait son roman "Les Choses" : avec une redoutable justesse, il y dresse le portrait d’une génération prise dans le balbutiement...

Je me souviens... Georges Perec (1936 - 1982)
1h35
Les Nuits de France Culture
LE 07/04/2018

Reconnu pour sa virtuosité stylistique, Perec est tout autant un conteur du quotidien et de lui-même. Il existait pour et par les textes. Entre la vie...

#JourSansE : quand Perec s'expliquait sur "La disparition"
Art et création
LE 13/03/2018

Vous avez peut-être vu passer sur Twitter le hashtag #JourSansE. Cette initiative ludique invite les internautes à tweeter sans la lettre "e". Un hommage...

L’espace, mode d’emploi (2/4) : Les espèces d'espaces de Georges Perec
58 min
Les Chemins de la philosophie
LE 06/03/2018

Lits, chambres, rues, villes ou simple page blanche... quels sont les espèces d'espaces de Georges Perec ?

Pourquoi il faut relire "La Vie mode d'emploi" de Georges Perec
Conférences
Bibliothèque publique d'information
LE 01/02/2018

Perec a inventé une machine à capter l’éparpillement des éléments, qui tout d’un coup deviennent lisibles et visibles, dans un plaisir du romanesque, des...

Paul Otchakovsky-Laurens (4/5) : "Longtemps, pour moi, être juif était ne devoir sa vie qu'au hasard"
28 min
A voix nue
LE 11/01/2018

Quatrième épisode de la série "A voix nue" consacrée à Paul Otchakovsky-Laurens en 2014. L'éditeur, fondateur de P.O.L en 1983, raconte son intérêt pour...

Les romans de l'économie (3/4) : Perec et la consommation de masse
58 min
Entendez-vous l'éco ?
LE 10/01/2018

Avec Perec, plongeons au cœur des Choses. Nous tenterons de voir que ce roman révèle non seulement les modèles économiques sur la consommation de masse,...

Paul Otchakovsky-Laurens (2/5) : "Je crois au rhizome, j'aime que les auteurs se lisent les uns et les autres"
29 min
A voix nue
LE 09/01/2018

Deuxième épisode de la série "A voix nue" avec Paul Otchakovsky-Laurens, le fondateur des éditions P.O.L, qui revient sur son travail sur la durée avec...

1965 (2/4) Brigitte Bardot et Jeanne Moreau dans "Viva Maria" de Louis Malle, un duo de stars
59 min
Les années 60
LE 07/01/2018

Jeanne Moreau et Brigitte Bardot reviennent du Mexique : cent journalistes se ruent à Orly à l’affût d’anecdotes sur le tournage. En médecine, le Prix...

Martin Winckler : "Paul Otchakovsky-Laurens était un ami et l'accoucheur qui allait accueillir nos livres"
LE 05/01/2018

L'éditeur Paul Otchakovsky-Laurens est mort dans un accident de voiture à 73 ans. Grand découvreur de talents, de Marie Darrieussecq à Emmanuel Carrère,...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.