LE DIRECT

Girl power !


Pix'n Love, 2011

Description

« Les filles n'aiment pas la violence », « elles jouent à la Wii », « elles sont moins fortes que les mecs », voici à peu près ce que pense le geek moyen de l'étrangère qui ose une intrusion sur son territoire.

Tatillon sur son périmètre, notre héros du dimanche tient plus que tout à ses marines bodybuildés, justiciers en blue-jeans et autres princes vengeurs. Et trouve forcément moins risqué de sauver une princesse des mutants que de céder la partie à sa petite soeur.

Eh bien, un peu las de l'arrogance masculine, Les Cahiers du Jeu Vidéo font leur révolution et ont décidé cette fois-ci de donner le pouvoir aux filles. Pas tout le pouvoir, il ne faut pas exagérer non plus ! Mais suffisamment pour faire exploser les préjugés, et remettre à plat la question du genre dans les jeux vidéo.

De Bayonetta à World of Warcraft, des univers de survival horror à ceux de Jane Jensen, de l'industrie des jeux à Montréal à la presse spécialisée, les filles sont omniprésentes dans les jeux vidéo. Loin d'être aussi décoratifs qu'on le dit, les personnages féminins suscitent désir dévorant ou rejet matriciel : leur présence ombrageuse assoit bien des game designs et révèle surtout que les fondations masculines sont plus fragiles qu'on aurait pu l'imaginer.

Mêlant allégrement analyses fouillées, prises de parole des actrices de l'industrie (développeuses, doubleuses, journalistes), hagiographie et pamphlet, anecdotes de couloir et grandes théories, ce numéro met au jour les tensions qui traversent la féminité et la masculinité, et invite l'industrie à les explorer en renouvelant ses conventions plutôt qu'à se complaire dans les stéréotypes.

La dernière publication

Numérique : encore trop de stéréotypes ?
4 min
Pixel
LE 29/01/2016

Des jeux vidéo récents ont été très critiqués pour avoir représenté des personnages féminins de manière caricaturale. Chez les développeurs informatiques,...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.