LE DIRECT
Lukas Barfuss

Hagard


Zoé, 2018

Description

Hagard  raconte une perte de contrôle subite et totale. Philip, promoteur  immobilier, la quarantaine, se met à suivre une femme inconnue qui porte  des ballerines bleu prune. En trente-six heures, il sacrifie à sa  poursuite ses rendez-vous, ses voyages, son assistante, sa voiture et  son enfant. Philip emporte à sa suite le narrateur, omniscient mais  incapable de percer l’intime motivation de son personnage : la curiosité  ou le désir suffisent-ils pour couper un homme du monde réel ?
Cette fuite en avant donne l’occasion à Bärfuss de poser son regard  acéré sur les travers de notre société contemporaine. Quant au lecteur,  il est happé par le rythme insufflé à ce roman haletant.
 

biographie
Né  en 1971, Lukas Bärfuss vit à Zurich. Aujourd’hui, il est l’un des  auteurs germanophones les plus connus. Politique, combatif, dans la  tradition des grands intellectuels allemands, il se bat pour un monde où  les valeurs de l’esprit l’emporteraient sur celles de l’économie. Avant  de  vivre de sa plume, il a été ferrailleur et jardinier, puis a repris  une librairie. Bärfuss se confronte aux questions de société, en  particulier celles qui concernent les plus faibles. Ses textes, Lukas  Bärfuss les imprègne d’une force rythmique qui vient de son expérience  de dramaturge. Il en ressort un puissant effet de réalisme.
« Lukas Bärfuss s’inscrit résolument dans la lignée des Max Frisch,  Friedrich Dürrenmatt ou Adolf Muschg, celle des écrivains citoyens ».  Catherine Bellini, L’Hebdo

autres titres du même auteur aux éditions ZOE
 

L'oeuvre de Lukas Bärfuss

La dernière publication sur Lukas Bärfuss

Lukas Bärfuss : "Pour être un écrivain, il faut avoir du courage : jeter le cœur par la fenêtre et sauter"
58 min
Par les temps qui courent
LE 08/02/2018

L’écrivain et dramaturge suisse, francophone, publie "Hagard" aux éditions Zoé, traduit de l’allemand par Lionel Felchlin ; un homme se met à suivre une...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.