LE DIRECT

"Hymnes sur le Paradis" d'Ephrem de Nisibe


éditions du Cerf, 2012

Description

"Précurseur doué d’une intuition rare, Éphrem avait su retourner et faire servir à sa cause l’arme des hérétiques qu’il combattait, à savoir les hymnes ascétiques ou dogmatiques chantées par les fidèles depuis le temps de Bardesane et de son fils Harmonius, un siècle auparavant. Ces chants d’Éphrem se gravaient dans la mémoire des auditeurs, grâce à leur forme rythmée, à la splendeur de leurs images et à la chaleur de leurs accents ; ils étaient répétés, avec une ferveur jamais lassée, aux fêtes liturgiques. Leur succès fut tel, que, du vivant même de leur auteur, on en fit des versions grecques et arméniennes ; plus tard on les traduira encore en géorgien, en éthiopien, en latin et en slavon. Saint Jérôme raconte que dans certaines Églises on les lisait en public après les leçons de l'Écriture sainte. Les « Hymnes sur le Paradis » constituent un recueil de quinze hymnes (267 strophes de douze vers, soient 3204 vers au total). Éphrem recherche tout ce qui est figure, et du Paradis perdu et du Paradis futur. Mais pour lui le Paradis n'est pas seulement un lieu mystérieux du passé ou du futur, il est, dans la structure cosmologique du monde, le sommet et le centre de l'univers et, dans l'histoire du plan de Dieu, une réalité capitale qui apparaît et réapparaît au temps de Noé comme au temps de Moïse, dans la construction du temple aussi bien que dans le mystère de la Croix et dans l'organisation de l'Église."  (éditions du Cerf)

La dernière publication

"Actualité de l'héritage syriaque"...
23 min
Chrétiens d'Orient
LE 22/05/2016

....L'humanité est redevable du patrimoine syriaque, de son patrimoine spirituel et intellectuel...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.