LE DIRECT

Irezumi (Shisei Satsujin Jiken)


Denoël, 2016

Description

Editeur :

Trad. du japonais par Mathilde Tamae-Bouhon

Tokyo, été 1947. Dans une salle de bains fermée à clef, on retrouve les membres d’une femme assassinée. Son buste – lequel était recouvert d’un magnifique irezumi, ce célèbre tatouage intégral pratiqué par les yakuzas qui transforme tout corps en œuvre d’art vivante – a disparu. Le cadavre est découvert par deux admirateurs de la victime : un professeur collectionneur de peaux tatouées et le naïf et amoureux Kenzô Matsushita. La police a deux autres meurtres sur les bras : le frère de la première victime, dont le corps était lui aussi recouvert d’un irezumi, retrouvé mort et écorché, et l’amant jaloux de la jeune femme, tué d’une balle dans la tête. Frustré par leur incapacité à résoudre ces affaires, Matsushita appelle à la rescousse Kyôsuke Kamisu, dit «le Génie». Seul ce surdoué charismatique et élégant peut démasquer le psychopathe arracheur de tatouages.

Paru en 1948 au Japon, vendu à plus de 10 millions d’exemplaires, Irezumi, véritable classique du polar nippon, est enfin publié en France.

L'oeuvre d'Akimitsu Takagi

La dernière publication sur Akimitsu Takagi

Gérald Peloux : "Un grand tremblement de terre rase Tokyo en 1923, propice à une renaissance culturelle qui voit apparaître le roman policier"
20 min
Paso doble, le grand entretien de l'actualité culturelle
LE 24/11/2016

Quatrième jour de notre semaine japonaise et plongée dans le monde du polar, aujourd'hui, en compagnie du spécialiste Gérald Peloux qui ausculte pour nous...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.