LE DIRECT
Je suis le genre de fille

Je suis le genre de fille


Flammarion, 2018

Description

Je suis le genre de fille

« D'accord » : c'est peut-être le mot qu'elle dit le plus souvent, par fatigue, lâcheté ou absence d'à-propos. Mais certains soirs, tard, après avoir improvisé une danse dans son salon pour chasser les contrariétés de la journée, elle est capable d'envoyer des mails incendiaires ou insensés pour rectifier la situation. Oui, c'est le genre de fille accommodante, avec ses proches, son ex-mari un brin narquois, son adolescente de fille, son trop parfait collègue de travail. Puis ceux à qui elle tient inlassablement la porte dans le métro, ceux qu'elle laisse passer indéfiniment devant elle à la caisse du supermarché au motif que leur caddie est moins rempli. Conciliante, oui, jusqu'au moment où elle dit non, un immense Non lancé comme un éclat de rire à la figure de ceux qui ne doutent jamais d'eux, qui tiennent à jouer le premier rôle dans leur comédie sociale. Mais pour qui se prennent-ils ?

En faisant le portait d'un genre de fille qui nous ressemble, Nathalie Kuperman livre une comédie sur les apparences et les non-dits et, en guerrière discrète mais tenace, s'attache à démasquer ce que Nathalie Sarraute appelait « les innombrables petits crimes » que les paroles des autres provoquent en nous.

L'oeuvre de Nathalie Kuperman

Les dernières publications sur Nathalie Kuperman

"Le bon côté des choses" de Nathalie Kuperman
14 min
Fiction / Imagine 2020
LE 07/08/2020

Une femme parle à son mari absent, ou bien à elle-même, pour tenter de se soustraire à l’obligation de "prendre soin de soi" qui a été décrétée.

Anti-héros avec Nathalie Kuperman et Noémi Lefebvre
58 min
Le Temps des écrivains
LE 09/06/2018

Les romancières Nathalie Kuperman et Noémi Lefebvre sont les invitées de Christophe Ono-dit-Biot à l'occasion de la sortie de leurs livres respectifs :...

Nathalie Kuperman, c'est son genre !
27 min
La Grande table (1ère partie)
LE 22/05/2018

Nathalie Kuperman, pour "Je suis le genre de fille" chez Flammarion, qui dresse le portrait de Juliette, cinquante ans, séparée de son mari, qui vit avec...

Je meurs dix fois par jour de Nathalie Kuperman (5/5) : Parler de maladie entraîne une vie passionnante et durable
8 min
Fictions / La Vie moderne
LE 29/04/2016

Quand les produits de beauté, les ondes des téléphones portables ou les denrées alimentaires se retournent contre vous pour vous rendre malades, il faut...

Je meurs dix fois par jour de Nathalie Kuperman (4/5) :  Mal élever son adolescent entraîne une mort lente et durable
8 min
Fictions / La Vie moderne
LE 28/04/2016

Quand les produits de beauté, les ondes des téléphones portables ou les denrées alimentaires se retournent contre vous pour vous rendre malades, il faut...

image par défaut
8 min
Fictions / La Vie moderne
LE 27/04/2016

Quand les produits de beauté, les ondes des téléphones portables ou les denrées alimentaires se retournent contre vous pour vous rendre malades, il faut...

Je meurs dix fois par jour de Nathalie Kuperman (2/5) :  Etre belle entraîne une mort lente et durable
8 min
Fictions / La Vie moderne
LE 26/04/2016

Quand les produits de beauté, les ondes des téléphones portables ou les denrées alimentaires se retournent contre vous pour vous rendre malades, il faut...

Je meurs dix fois par jour de Nathalie Kuperman (1/5) : Téléphoner entraîne une mort lente et durable
8 min
Fictions / La Vie moderne
LE 25/04/2016

Quand les produits de beauté, les ondes des téléphones portables ou les denrées alimentaires se retournent contre vous pour vous rendre malades, il faut...

image par défaut
35 min
image par défaut
1h
image par défaut
28 min
image par défaut
59 min
image par défaut
58 min
image par défaut
7 min
image par défaut
5 min

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close