LE DIRECT
Jouir comme une sainte

Jouir comme une sainte - Page 46


Mercure de France, 2017

Description

« Je montre ici une main, là un pied, parfois un visage. Ça s'appelle une vie sociale. J'écris aussi, et de plus en plus souvent, de manière démembrée. Notre univers est désormais régi par cet atome insécable qu'on appelle, justement, individu. Je me fragmente par tous les bouts, dans l'espace comme dans le temps, je zappe d'autant plus que je suis moi-même plus atome. Ce qui me réunit, ce sont mes voluptés. »

Pascal Ory

À partir de la magnifique sculpture du Bernin, L'extase de sainte Thérèse, qui orne la chapelle de Santa Maria della Vittoria à Rome, une sculpture célébrée autant par Stendhal que par Lacan car elle semble exhiber davantage une jouissance sexuelle qu'une expérience mystique, Pascal Ory nous conduit dans l'Italie du XVIIe siècle, au moment du triomphe du catholicisme sur le protestantisme, de l'invention du baroque et de la mise en scène théâtrale. Il nous dévoile aussi les coulisses de son enfance, puis nous rend complices de la découverte des nuances du plaisir et la naissance de ses voluptés.

Un voyage élégant en forme d'autoportrait, libre, gourmand, à la fois érudit et insolite.

Les dernières publications sur Pascal Ory

image par défaut
1h
image par défaut
1h
image par défaut
2h07
image par défaut
55 min
image par défaut
1h
image par défaut
55 min
image par défaut
2h07
image par défaut
1h
image par défaut
1h
image par défaut
1h
image par défaut
58 min
image par défaut
1h
image par défaut
55 min
image par défaut
55 min
Une histoire de l'égyptomanie, passion française (2/4) : 1967. Toutankhamon à Paris
55 min
La Fabrique de l'Histoire
LE 24/01/2006

Février 1967, les Français se ruent au Petit Palais pour admirer les trésors de Toutankhamon, seul pharaon dont la tombe ne fut pas pillée. Organisée par...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.