LE DIRECT

Juger les fous au Moyen Age : dans les tribunaux royaux en France : XIVe-XVe siècles


PUF, 2018

Description

Les tribunaux royaux, aux derniers siècles du Moyen Âge, ont jugé les fous. Revêtant différents visages mais toujours décrite comme un trouble naturel, la folie soulève des questions fondamentales dans la sphère judiciaire. Peut-on juger les fous ?
Au pénal, les juges s’interrogent et font preuve d’un puissant réflexe de compassion à l’égard des déments. Cela n’empêche pas les familles de chercher à se protéger de la violence des fous les plus agités, qui vivent reclus à domicile et peuvent être entravés par des chaînes. Elles n’ont recours aux tribunaux qu’en cas de problème grave.
Au civil, la folie peut menacer le patrimoine familial, ce qui entraîne une tout autre forme d’intervention. Le trouble mental est alors associé à la prodigalité, la dilapidation des héritages. Les magistrats appliquent de nouvelles procédures sur le modèle romain de la curatelle et de l’interdiction, qui viennent remplacer les coutumes de la garde et du bail.
Quant au roi, « fontaine de justice » et personne sacrée, n’est-il pas censé protéger les faibles et parmi eux les fous ? En fait, l’ingérence des juges royaux dans ces affaires familiales se fait au cas par cas, rétablissant l’ordre dans le lignage et sur la place publique. (Présentation de l'éditeur)

Les dernières publications sur Maud Ternon

Une histoire de la folie (1/4) : Furor, furiosus. La folie au Moyen Âge
52 min
La Fabrique de l'Histoire
LE 25/02/2019

Emmanuel Laurentin s'entretient aujourd'hui avec l'historienne Maud Ternon pour explorer les différentes acceptations de la folie dans la société médiévale....

Histoire de la justice (1/4) : La justice au Moyen Âge
51 min
La Fabrique de l'Histoire
LE 18/06/2018

Pour ouvrir cette semaine consacrée à la justice, nous évoquerons les tribunaux royaux au Moyen Âge.

Comment jugeait-on les fous au Moyen Âge ?
44 min

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.