LE DIRECT
L'art de la défaite : 1940-1944

L'art de la défaite : 1940-1944


Seuil, 2010

Description

De 1940 à 1944, personne n'échappe au chaos, et surtout  pas les artistes convoqués au chevet de la nation  malade. Qu'il s'agisse de l'occupant, de l'État français, de  la critique, du public et des artistes eux-mêmes, tous sont assurés  que l'art doit conjurer la crise en édifiant les foules et en soignant  les âmes. La vie artistique continue, les expositions attirent du  monde, le marché de la peinture est florissant, la décentralisation  populaire bat son plein. Il n'empêche, des ruptures de taille  assombrissent radicalement le paysage de l'avant-guerre.

L'exil des modernes, l'exclusion des artistes juifs et maçons, la  mise au ban de Picasso, la corporation des peintres et des sculpteurs,  Vlaminck, Derain, Van Dongen et d'autres, invités par le  Reich à visiter l'Allemagne, les titans de Breker à l'Orangerie des  Tuileries, la complicité d'une partie des élites : pour la première  fois, ce livre retrace avec précision ce que fut la France artistique  des années noires et une situation d'exception où l'art joua gros  - sa liberté.

En s'attachant à cet aspect méconnu de la vie culturelle, l'auteur  éclaire de façon inédite le «coeur du système» - le régime de  Vichy et la politique de l'occupant -, mais aussi l'imaginaire des  Français : leurs nostalgies, leurs peurs et leurs espoirs.

Les dernières publications sur L'art de la défaite : 1940-1944

Écrire la guerre (4/5) : Désastres et choses de la guerre
44 min
Matières à penser
LE 01/11/2018
Il existe aujourd’hui une nouvelle historiographie de la guerre. Quittant la vision surplombante du stratège, elle fait récit de la dispersion des témoignages...

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......