LE DIRECT
L'Italie en mutation

L'Italie en mutation


Documentation française, Paris, 2007

Description

Un Italien qui aurait quitté son pays à l'aube des années 1990 pour y revenir quinze ans plus tard serait désorienté. L'opération anti-corruption « Mains propres » a fait s'effondrer l'omniprésente Démocratie-chrétienne et les quatre autres partis de gouvernement. A une démocratie bloquée a succédé une démocratie de l'alternance, rythmée par une nouvelle offre politique. La courte victoire électorale du centre-gauche, au printemps 2006, et l'urgence des défis à relever ne facilitent guère la tâche de Romano Prodi. L'économie, longtemps symbolisée par ses grands capitaines d'industrie et ses PME inventives et conquérantes, tourne au ralenti. Souffrant d'un sous-investissement en matière de recherche-développement, elle a raté le rendez-vous avec les nouvelles technologies et, monnaie unique oblige, ne peut plus compter sur les dévaluations « compétitives ». La faible croissance du PIB, la détérioration des comptes publics, la dénatalité et son corollaire, le recours à l'immigration, alimentent le thème du déclin dont se sont emparés médias et politiques. L'intégration européenne, la mondialisation, l'arrivée de populations étrangères suscitent des interrogations quant à « l'identité nationale ». Néanmoins, l'apparition de nouvelles pratiques citoyennes liées à l'essor du secteur associatif, à la consolidation de la démocratie locale et à la contestation à l'encontre des cinq années de gouvernement de Silvio Berlusconi ont renouvelé l'intérêt pour la res publica et permettent de nuancer les jugements négatifs dont l'Italie a souvent été victime. - 4ème de couverture - (date de publication : 23 avril 2007)

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close