LE DIRECT
Marie-Joséphine Strich, La comtesse de Ségur un destin romanesque, Via Romana, 2015.

La comtesse de Ségur un destin romanesque


Via Romana, 2015

Description

Qui a oublié les fameux romans de la comtesse de Ségur ? Personne ! Que ce soit Sophie ou les petites filles modèles, Cadichon ou Dourakine, Diloy ou Blaise, Ramoramor ou la Mère La Frégate ou tant d'autres, tous ces noms évoquent immédiatement de forts souvenirs de lecture. Mais qui se cache donc derrière ce prénom et ces noms imprimés sur la première page de ces vingt et un romans, qu'ils soient publiés sous la couverture de percaline rouge frappée des deux griffons dorés Hachette ou dans des éditions plus contemporaines ?

Sophie de Ségur née Rostopchine... Comment et pourquoi cette jeune fille russe à la beauté pensive et aux grands yeux gris née à Moscou le 19 juillet 1799 est-elle arrivée à Paris ? Orthodoxe, comment et pourquoi a-t-elle pu épouser le représentant catholique d'un des plus grands noms de l'aristocratie française ? Comment et pourquoi a-t-elle livré son nom au public des enfants ? Comment et pourquoi cette femme connut-elle le succès littéraire ? Comment et pourquoi des millions de lecteurs lisent-ils toujours avec passion ses romans ?

Le destin romanesque de la comtesse de Ségur ramène à l'épopée napoléonienne, à la Restauration, à la Russie des tsars et à tout ce XIXe siècle si mouvementé. Au-delà des crinolines et des pantalons à dentelles, le lecteur retrouve dans ses romans les composantes culturelles, sociales, historiques de son époque. Nul doute, la comtesse de Ségur née Rostopchine appartient bien au patrimoine culturel de tous les Français.

- 4e de couverture -

Les dernières publications sur Marie-Joséphine Strich

La Comtesse de Ségur (4/4) : Gourmandise et perversion
59 min
La Compagnie des auteurs
LE 01/08/2019

La gourmandise est généralement sanctionnée par un châtiment corporel dans l'oeuvre de la comtesse de Ségur. Mais ces punitions violentes et récurrentes...

La Comtesse de Ségur (4) : Gourmandise et perversion
1h
La Compagnie des auteurs
LE 27/10/2016

La gourmandise est généralement sanctionnée par un châtiment corporel dans l'oeuvre de la comtesse de Ségur. Mais ces punitions violentes et récurrentes...

image par défaut
1h

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.