LE DIRECT
.

La demeure des hommes : pour une politique de l'enracinement


Tallandier, 2019

Description

La civilisation occidentale n'a plus qu'une  valeur commune : l'individu. Ce paradoxe est désormais à bout de  souffle. Au développement d'une radicalisation islamiste nourrie au  coeur même de l'Occident répond la montée de ces « populismes » d'Italie  et d'Autriche, de Hongrie et de Pologne, du Brexit et de Donald Trump.  Tous ces phénomènes concourent à fissurer le modèle de la démocratie  libérale unanimement adopté depuis la fin du XXe siècle.
Ce  retour du tragique dans l'histoire occidentale exprime l'échec du  projet politique postmoderne à offrir à l'homme d'aujourd'hui ce dont il  a le plus besoin : un sentiment d'appartenance, nourri par une quête  collective de sens. L'individualisme  des démocraties libérales a  détruit cette capacité à penser les finalités communes en l'assimilant  au totalitarisme. Mais en réduisant ainsi la politique à un vaste  processus de régulation des intérêts de chacun, la post-modernité a  précipité l'ensauvagement du monde qu'elle prétendait justement éviter.
Pour  éloigner les orages qui menacent de l'emporter, l'Occident ne peut donc  se borner à muscler son arsenal répressif, ni à réaffirmer la sacralité  des droits individuels. Il doit aussi, peut-être surtout, redonner à la  politique ses lettres de noblesse en reconnaissant qu'il n'est pas de  paix durable sans destin commun, et pas de destin commun sans  enracinement dans une communauté d'appartenance.

« Chaque  page du livre essentiel que Paul-François Schira nous offre, dans cette  période décisive, peut servir notre demeure commune. »
François-Xavier Bellamy

La dernière publication sur Paul-François Schira

Quel monde voulons-nous ?
52 min
Répliques
LE 15/06/2019

Pour quel monde, quel avenir peut-on encore s'engager aujourd'hui ? Telle est la question que pose Alain Finkielkraut à deux très jeunes haut fonctionnaires...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.