LE DIRECT
Couverture du livre : La dernière photographie d'Isabelle Rèbre (2017)

La dernière photographie : Sarabande d'Ingmar Bergman


Lettre Volée, 2017

Description

4ème de couverture :
Depuis  l'adolescence, je suis hantée par une photographie : un portrait de ma  mère que mon père m'avait donné à sa mort. Elle avait disparu, il me restait sa photographie. Les deux actions s'étaient déroulées simultanément, provoquant dans mon esprit un effet de substitution. Alors que j'assistais étudiante au ciné-club à la projection d'un film de Murnau, j'eus une « révélation ». Dans l'obscurité, des ombres fantomatiques se mouvaient sur l'écran : le cinéma avait donc le pouvoir de faire revivre les morts. Je n'ai eu dès lors de cesse de vouloir m'approcher des images animées pour en saisir le mystère, sans doute mue par le secret désir de pouvoir un jour réanimer le portrait  photographique de ma mère et la sauver ainsi de l'oubli.
Ingmar Bergman réalise Sarabande  à quatre-vingt-six ans alors qu'il pensait en avoir fini avec le  cinéma. Ce tournage apparaît comme la seule issue aux tourments qui s'emparent de lui en cette fin de vie. Le cinéaste y pose la question du  dialogue avec les morts : la réponse tient ici à l'utilisation de la  photographie. Ainsi place-t-il au cœur de son film le portrait d'une défunte : c'est paradoxalement cette image fixe qui va mettre en mouvement les personnages et provoquer leur déplacement. La sarabande n'est-elle pas d'abord une danse ?
L'autre particularité de ce film est de condenser en son sein un grand nombre de reprises tirées de sa filmographie, savamment remises en rythme. Il ne s'agit pas de conclure mais de rassembler et réanimer personnages et motifs anciens  dans une œuvre profondément musicale, composée pour se reprendre à  l'Infini. Ultime et subtil renversement d'un cinéma qu'on pensait hanté par la mort

L'oeuvre d'Isabelle Rèbre

La dernière publication sur Isabelle Rèbre

Margarethe Von Trotta : « Le jour où j'ai découvert Le Septième Sceau de Ingmar Bergman, j'ai été transportée dans un autre monde, celui du cinéma. »
59 min
Plan large
LE 30/06/2018

Plan Large sur la 46ème édition du Festival de la Rochelle, avec les cinéastes Margarethe Von Trotta, Isabelle Rèbre et Lucrecia Martel, et même Michel...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.