LE DIRECT
La Justice déshonorée

La justice déshonorée 1940-1944


Tallandier, 2015

Description

On croit à tort que la justice au temps de Vichy se résume aux seules cours martiales et autres sections spéciales de sinistre mémoire. C’est ignorer que les tribunaux correctionnels, incarnation de la justice quotidienne la plus ordinaire, ont prononcé jusqu’à deux fois plus de peines qu’avant-guerre. Aux ordres du gouvernement de Pétain, c’est l’histoire de la justice des années sombres qui est ici étudiée. Certes, les gardes des Sceaux de Pétain n’ont guère touché aux structures et à l’organisation du système mais ils n’ont pas cessé de politiser cette justice et d’élargir les champs d’application des textes répressifs. En détournant les lois républicaines ou en promulguant de nouvelles, l’État français élabore pas à pas un « droit commun » visant à placer hors d’état de nuire tous ceux qui pourraient mettre l’ordre nouveau en péril : Juifs, communistes, réfractaires aux chantiers de la jeunesse et au travail obligatoire, détenteurs de faux papiers ou simplement auteurs de délits d’opinion. Tout naturellement, les premiers résistants forment bientôt une nouvelle catégorie de justiciables, contre lesquels vont particulièrement s’acharner les juridictions d’exception.

Les dernières publications sur Virginie Sansico

Comment juger les terroristes ?
39 min
Du Grain à moudre
LE 02/11/2017

Le procès de Mohamed Merah ne peut pas avoir lieu, pourtant, c’est bien le « procès Merah » qui s’est ouvert le 2 octobre. Un procès nécessaire pour les...

Comment juger le terrorisme ?
LE 20/04/2017

De Carlos à la filière de Cannes-Torcy, les procès se succèdent devant les Cours d'Assises spéciales, composées de magistrats professionnels. Eclairage...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.