Programmes

La mise à mort de Jean-Edern Hallier, préf. Laurent Hallier


Un livre si stupéfiant par ses implications que l'on se surprend à penser : ai-je vraiment vécu dans cette France-là, dans cette République-là, sous la présidence de cet homme-là ? C'est la face obscure du mitterrandisme qui est ici dévoilée, et sous un jour insoupçonné. Tombé dans le piège obsessionnel tendu par un écrivain fantasque et talentueux, le président de la République, dont les secrets accumulés depuis des décennies constituent et l'armure et le talon d'Achille, met en place un système de persécution dont on découvre ici l'extravagante ampleur. Nous connaissions déjà le passé et les amitiés troubles de François Mitterrand, président romanesque et dissimulateur. Nous n'ignorions pas que cet «aventurier sans principes et sans scrupules», dixit Jacques Chirac, aimait à confondre vie publique et vie privée. Mais une chose est de le savoir, une autre de le voir dans la pratique quotidienne, dans le détail. Cette enquête aux accents kafkaïens reconstitue avec minutie l'histoire d'une persécution, celle de Jean-Edern Hallier qui, nous le savons désormais, disait la vérité quand d'autres se taisaient. Dominique Lacout et Christian Lançon se font au fil des pages les chroniqueurs d'un combat sans merci que se livrent un écrivain armé de sa seule plume et un chef d'Etat qui n'hésite pas à user contre lui de tout l'arsenal, légal et illégal, à sa disposition. Toute notion de morale, d'honneur, de sens de l'Etat, de dignité enfin est piétinée pour des raisons chaque jour plus troubles. La mort rôde. La peur règne. Et tout est vrai, même le plus ahurissant. Basé sur de nombreux documents inédits, cet ouvrage percutant, dérangeant, nécessaire est publié à l'occasion du 10e anniversaire de la mort de Jean-Edern Hallier. - 4e de couverture.

Ecouter le direct
Le direct