LE DIRECT
La Musique au cinéma, de Michel Chion

La Musique au cinéma


Fayard, 2019

Description

Résumé des éditions 

Le titre de l'ouvrage le dit : une musique dans un film ne s'y dissout pas, mais elle en est modifiée tout en le modifiant. C'est dans le film même qu'il faut l'étudier. Ce retour aux œuvres, à leur vision et à leur écoute – à leur « audio-vision » – fait apparaître, loin des professions de foi abstraites, la richesse des scènes, des effets, des situations. Le cinéma est, étymologiquement, ce mouvement que le mouvement de la musique tantôt entraîne et soutient, et tantôt immobilise et charme. Depuis la première édition de cette somme, le quart de siècle écoulé a vu apparaître de nouvelles formules de présence de la musique au cinéma et de nouveaux auteurs ; l'intérêt pour le thème n'a cessé de croître, en même temps que l'accès aux œuvres musicales et cinématographiques – par câble, tablettes, « baladeurs » internet, vidéo à la demande – s'est diversifié. Cette nouvelle édition de La Musique au cinéma, refondue et complétée, en tient compte et en montre l'impact dans les films eux-mêmes. Elle propose aussi une chronologie réactualisée, se concentrant notamment sur soixante films marquants parmi des milliers. Une ronde internationale de noms et de films, de chansons et de danses, d'images et de sons tourbillonne dans ces pages, du cinéma expérimental aux films-opéras, de Claude Debussy au Kasai Allstars du Congo, en passant par Ennio Morricone, Arvo Pärt et Hans Zimmer, de Bernard Herrmann à Michel Legrand, du _Chanteur de jazz _à Birdman, de Jean-Luc Godard à Jia Zhangke, et de Nino Rota à Federico Fellini. 

Compositeur de musique concrète, réalisateur de films et d'oeuvres audiovisuelles,
cofondateur de l'association Acoulogia qui se consacre à des
formations, Michel Chion a publié une trentaine d'essais, dont plusieurs sur
le son et le langage au cinéma, et, chez Fayard, sur l'oeuvre de Pierre Henry,
la symphonie romantique et la musique à programme.
La première édition de cet ouvrage a reçu en 1995 le Prix du Syndicat
français de la Critique de cinéma
Deuxième édition revue et augmentée

Les dernières publications sur Michel Chion

Mécanique de Stanley Kubrick (2/4) : L’humain, ni plus ni moins
58 min
La Compagnie des oeuvres
LE 27/08/2019
De "Fear and Desire", réalisé en 1953 et renié par son auteur, à "Eyes Wide Shut", sorti en 1999 quelques mois après sa disparition, analyse chronologique...
Tandem : Pour la radio, making - of d'une radio performance.
1h
Création on air
LE 14/03/2018
Performance acousmatique avec piano préparé et musique concrète / TANDEM GRM
image par défaut
image par défaut
59 min
image par défaut
59 min
image par défaut
1h
image par défaut
30 min
image par défaut
1h
image par défaut
1h15

À venir dansDans    secondess

Full ScreenCreated with Sketch.Close